Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable (ODD N°2 - Société)

2.1 D’ici à 2030, éliminer la faim et faire en sorte que chacun, en particulier les pauvres et les personnes en situation vulnérable, y compris les nourrissons, ait accès tout au long de l’année à une alimentation saine, nutritive et suffisante

2.2 D’ici à 2030, mettre fin à toutes les formes de malnutrition, y compris en réalisant d’ici à 2025 les objectifs arrêtés à l’échelle internationale relatifs aux retards de croissance et à l’émaciation parmi les enfants de moins de 5 ans, et répondre aux besoins nutritionnels des adolescentes, des femmes enceintes ou allaitantes et des personnes âgées

2.3 D’ici à 2030, doubler la productivité agricole et les revenus des petits producteurs alimentaires, en particulier les femmes, les autochtones, les exploitants familiaux, les éleveurs et les pêcheurs, y compris en assurant l’égalité d’accès aux terres, aux autres ressources productives et intrants, au savoir, aux services financiers, aux marchés et aux possibilités d’ajout de valeur et d’emploi autres qu’agricoles

2.4 D’ici à 2030, assurer la viabilité des systèmes de production alimentaire et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes qui permettent d’accroître la productivité et la production, contribuent à la préservation des écosystèmes, renforcent les capacités d’adaptation aux changements climatiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes, à la sécheresse, aux inondations et à d’autres catastrophes et améliorent progressivement la qualité des terres et des sols

2.5 D’ici à 2020, préserver la diversité génétique des semences, des cultures et des animaux d’élevage ou domestiqués et des espèces sauvages apparentées, y compris au moyen de banques de semences et de plantes bien gérées et diversifiées aux niveaux national, régional et international, et favoriser l’accès aux avantages que présentent l’utilisation des ressources génétiques et du savoir traditionnel associé et le partage juste et équitable de ces avantages, ainsi que cela a été décidé à l’échelle internationale

2.a Accroître, notamment dans le cadre du renforcement de la coopération internationale, l’investissement en faveur de l’infrastructure rurale, des services de recherche et de vulgarisation agricoles et de la mise au point de technologies et de banques de gènes de plantes et d’animaux d’élevage, afin de renforcer les capacités productives agricoles des pays en développement, en particulier des pays les moins avancés

2.b Corriger et prévenir les restrictions et distorsions commerciales sur les marchés agricoles mondiaux, y compris par l’élimination parallèle de toutes les formes de subventions aux exportations agricoles et de toutes les mesures relatives aux exportations aux effets similaires, conformément au mandat du Cycle de développement de Doha

2.c Adopter des mesures visant à assurer le bon fonctionnement des marchés de denrées alimentaires et des produits dérivés et faciliter l’accès rapide aux informations relatives aux marchés, y compris les réserves alimentaires, afin de contribuer à limiter l’extrême volatilité du prix des denrées alimentaires

Articles

  • Les circuits courts économiques et solidaires - Essentiel santé magazine

    On connaît surtout les circuits courts Circuits Courts Définition du concept de circuits courts dans l’alimentation. Mais ce concept peut-il s’appliquer à d’autres domaines ? Et quel lien avec l’économie sociale et solidaire (ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
    Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement ) ?
    Cet article a été publié le 29 mai 2017, par Angélique Pineau, pour l’Essentiel santé magazine.
    Le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
    Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et (...)

    31 mai 2017 par LelaboESS Témoignages 27 visites
  • AFUL Chantrerie

    En juin 2010, l’AFUL Chantrerie (Association Foncière Urbaine Libre, voir les statuts) voyait le jour pour permettre la contractualisation entre un opérateur privé, COFELY Services, et plusieurs établissements du site de la Chantrerie pour le financement, la conception, la réalisation et l’exploitation d’une chaufferie bois et d’un réseau de chaleur. En 2016, l’AFUL Chantrerie a accueilli de nouveaux partenaires, principalement privés. L’association regroupe aujourd’hui 15 membres. Les projets de l’AFUL Chantrerie sont développés sur son site : http://web.imt-atlantique.fr/x-dg/aful-c/index.php?page=Projets-transitions. Ils concernent 6 ruches d’abeilles, 70 (...)
    14 octobre 2019 par rivoal Fiches pratiques 110 visites
  • Organic’Vallée : 55 hectares de coopération autour de la matière organique et de l’économie circulaire

    La Société Coopérative Coopérative Une coopérative est un groupement d’individus (commerçants, consommateurs, producteurs…) choisissant de mettre leurs moyens en commun afin de satisfaire leurs besoins. d’Intérêt Collectif (SCIC SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif ) Organic’Vallée, créée en 2015, est à l’origine du PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. du même nom. Inscrit sur le territoire du Pays Lauragais et l’aire urbaine métropolitaine de Toulouse, le projet est né du dénominateur commun entre acteurs du territoire : la matière organique. Organic’Vallée est la première zone française d’agro activités entièrement dédiée à la gestion (...)

    7 juin 2017 par LelaboESS Témoignages 31 visites
  • L’agriculture durable et la transition alimentaire à la COP 25

    En me préparant à la COP 25, j’ai réalisé à quel point l’agriculture avait été peu considérée depuis l’adoption, en 1992, de la « Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique » (CCNUCC), aujourd’hui signée par 197 pays.
    L’importance de l’agriculture dans la lutte contre l’urgence climatique
    Selon le dernier rapport spécial du GIEC, l’exploitation forestière, l’agriculture, et l’industrie agroalimentaire sont responsables de 37% des émissions de gaz à effet de serre (GES). En effet, l’agriculture industrielle induit la déforestation, la dégradation des sols, ou encore l’usage d’intrants chimiques.
    Cependant, des solutions inspirées de la (...)

    23 décembre 2019 par REFEDD Témoignages 13 visites
  • Ils nous ont rejoint : Réunir et mobiliser pour un environnement durable

    Cela fait plus de dix ans que les étudiants de l’association Réunir et mobiliser pour un environnement durable (RemeD) de l’Ecole Centrale Supélec (Campus Chatenay-Malabry) œuvre en faveur du développement durable.
    Son objectif ? Inciter les étudiants à adopter les bons réflexes au quotidien, les sensibiliser au changement climatique, et les mettre en lien avec les acteurs du secteur du développement durable.
    Pour cela l’association réalise différentes actions tout au long de l’année : Un système de livraison de paniers de fruits et légumes locaux pour les centraliens. Toutes les semaines les centraliens peuvent commander au choix panier de fruits ou (...)

    4 octobre 2016 par Cassandre Charrier Témoignages 58 visites
  • Semaine DD, : Le menu 2 fois bon !

    Une nouvelle action simple et facile à mettre en place pour la semaine du DD le 1er juin
    Allier alimentation, santé, environnement et plaisir, c’est la vocation de l’opération menu bas carbone « 2foisBon ».
    Le menu « 2foisBon » a pour objectif de sensibiliser aux émissions de gaz à effet de serre générées par nos choix en terme d’alimentation.
    Comment ? Le choix des composantes du menu sera réalisé en fonction de la qualité de chacun des produits, de leur origine et de leur mode de production.
    Une communication accompagnera cette opération afin d’informer le public le plus largement possible.
    L’ambition du collectif portant cette initiative est d’avoir (...)

    6 mai 2017 par Patricia Aublet Témoignages 77 visites
  • A quoi ressemble… l’alimentation végétalienne ?

    Dans la cadre de la Journée Sans Viande, Juliette, chargée de mission alimentation au REFEDD vous partage ses conseils et astuces pour limiter sa consommation de viande… voire s’orienter vers un régime végétalien !
    Il y a plein de bonnes raisons pour végétaliser son alimentation : pourquoi ne pas commencer ce lundi 20 mars, à l’occasion de la journée sans viande ? Que ce soit pour les animaux, l’écologie, la santé, le goût, lancez-vous !
    J’ai adopté un régime végétalien, c’est-à-dire que je ne mange plus de produits issus de l’exploitation animale : viande, poissons et autres animaux marins, produits laitiers, œufs, gélatine, miel… Ces produits représentent (...)

    29 mars 2017 par Cassandre Charrier Débats 75 visites
  • Paupiette, la start-up qui réunit étudiants et seniors à table

    En 2015, Enora Goulard, étudiante âgée de 18 ans, a lancé Paupiette, une start-up sociale et solidaire qui propose une rencontre culinaire entre seniors et étudiants. En quittant sa ville natale pour poursuivre ses études, elle se rend compte que manger sainement et être étudiant n’est pas toujours évidemment et que ses grands parents, alors loin de leurs petits-enfants, sont confrontés à l’isolement.
    C’est ainsi qu’est née Paupiette. Le principe ? Le senior prend contact par mail, courrier ou téléphone avec la startup et indique le repas qu’il souhaite cuisiner, le nombre de places disponibles autour de sa table, et l’heure à laquelle il déjeune. Les (...)

    9 mai 2017 par Campus Responsables Témoignages 112 visites
  • Appel à projet : « Développe ton épicerie solidaire AGORAé sur ton campus » !

    La FAGE lance son 1er appel à projet qui permettra d’accompagner des associations étudiantes dans le développement du projet et de faire bénéficier de l’expertise du réseau AGORAé à des épiceries solidaires étudiantes déjà existantes
    Face au constat d’une précarité grandissante chez les étudiants, la FAGE agit en proposant une solution concrète : les AGORAé. En effet, depuis plusieurs années, la dégradation des conditions d’études et le recours à un salariat de plus en plus subi au détriment des études ont des conséquences sur l’isolement, le mal-être, la malnutrition voire l’abandon des études.
    Le projet AGORAé a démontré son utilité sociale auprès des (...)

    28 novembre 2016 par LelaboESS Veille 58 visites
  • Mettre du Zéro Déchet dans sa cuisine

    Après notre présentation du documentaire Ma Vie Zéro Déchet qui raconte les joies (et les peines) d’un jeune père de famille vers un mode de vie « zéro déchet » c’est au tour de Juliette, chargée de mission alimentation au REFEDD, de vous partager ses astuces pour entamer sereinement une démarche de réduction de nos déchets au quotidien.
    Pourquoi passer au « Zéro Déchet » ?
    Dans cet article, je partagerai certaines habitudes, certains objets qui permettent de réduire la quantité de déchets que nous produisons. Pourquoi est-ce important ? Nous vivons dans un monde aux ressources finies (certaines, comme le bois, sont renouvelables, mais seulement si elles (...)

    23 mars 2017 par Cassandre Charrier Témoignages 53 visites

0 | 10 | 20 | 30

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires