Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable (ODD n°14 - Biosphère)

14.1 D’ici à 2025, prévenir et réduire nettement la pollution marine de tous types, en particulier celle résultant des activités terrestres, y compris les déchets en mer et la pollution par les nutriments

14.2 D’ici à 2020, gérer et protéger durablement les écosystèmes marins et côtiers, notamment en renforçant leur résilience, afin d’éviter les graves conséquences de leur dégradation et prendre des mesures en faveur de leur restauration pour rétablir la santé et la productivité des océans

14.3 Réduire au maximum l’acidification des océans et lutter contre ses effets, notamment en renforçant la coopération scientifique à tous les niveaux

14.4 D’ici à 2020, réglementer efficacement la pêche, mettre un terme à la surpêche, à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et aux pratiques de pêche destructrices et exécuter des plans de gestion fondés sur des données scientifiques, l’objectif étant de rétablir les stocks de poissons le plus rapidement possible, au moins à des niveaux permettant d’obtenir un rendement constant maximal compte tenu des caractéristiques biologiques

14.5 D’ici à 2020, préserver au moins 10 % des zones marines et côtières, conformément au droit national et international et compte tenu des meilleures informations scientifiques disponibles

14.6 D’ici à 2020, interdire les subventions à la pêche qui contribuent à la surcapacité et à la surpêche, supprimer celles qui favorisent la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et s’abstenir d’en accorder de nouvelles, sachant que l’octroi d’un traitement spécial et différencié efficace et approprié aux pays en développement et aux pays les moins avancés doit faire partie intégrante des négociations sur les subventions à la pêche menées dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce

14.7 D’ici à 2030, faire mieux bénéficier les petits États insulaires en développement et les pays les moins avancés des retombées économiques de l’exploitation durable des ressources marines, notamment grâce à une gestion durable des pêches, de l’aquaculture et du tourisme

14.a Approfondir les connaissances scientifiques, renforcer les capacités de recherche et transférer les techniques marines, conformément aux Critères et principes directeurs de la Commission océanographique intergouvernementale concernant le transfert de techniques marines, l’objectif étant d’améliorer la santé des océans et de renforcer la contribution de la biodiversité marine au développement des pays en développement, en particulier des petits États insulaires en développement et des pays les moins avancés

14.b Garantir aux petits pêcheurs l’accès aux ressources marines et aux marchés

14.c Améliorer la conservation des océans et de leurs ressources et les exploiter de manière plus durable en application des dispositions du droit international, énoncées dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, qui fournit le cadre juridique requis pour la conservation et l’exploitation durable des océans et de leurs ressources, comme il est rappelé au paragraphe 158 de « L’avenir que nous voulons »

Articles

  • Biomimétisme, connaissez-vous Janine Benyus ?

    Janine Benyus est une écologue américaine qui a publié un premier livre consacré au biomimétisme en 1997. Cette ouvrage de référence a suscité un intérêt dépassant ses espérances, tant auprès du grand public que dans le monde scientifique ou même dans le monde de l’entreprise. Leonard de Vinci, il y 500 ans, avait posé les fondements du biomimétisme avant l’heure : « Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur. »
    Janine Benyus prone une innovation inspirée par la nature :« La nature a déjà résolu les problèmes auxquels nous sommes confrontés. Les animaux, les plantes et les microbes sont des ingénieurs accomplis. Voilà le message du (...)

    8 novembre 2016 par Yvan Billa R&D 104 visites
  • Accès aux ressources génétiques et savoirs traditionnels : une première application du protocole de Nagoya

    Le Décret n° 2017-848 du 9 mai 2017 relatif à l’accès aux ressources génétiques et aux connaissances traditionnelles associées et au partage des avantages découlant de leur utilisation a été publié le 10 mai 2017.
    Publics concernés : toute personne souhaitant accéder à des ressources génétiques ou à des connaissances traditionnelles associées sur le territoire français. Toute personne utilisant sur le territoire français des ressources génétiques ou des connaissances traditionnelles associées, quel que soit le pays ou l’accès à ces ressources et connaissances a eu lieu. Objet : accès aux ressources génétiques et aux connaissances traditionnelles associées sur (...)

    8 juin 2017 par Gérald Majou Veille 53 visites
  • BIODIVERSITE - PRATIQUES DES ÉTABLISSEMENTS DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR n°2

    ▶ Cette semaine le CIRSES - Collectif pour l’Intégration du développement durable et la Responsabilité Sociétale dans l’Enseignement Supérieur - vous propose une sélection de pratiques issues de son site participatif ESResponsable.org sur le thème de la Biodiversité.
    La biodiversité peut être une notion complexe à appréhender mais de nombreux sites internet et vidéos existent pour comprendre ce qu’elle est et l’expliquer aux autres : La biodiversité en bref - http://www.biodiversitweb.fr/index.php/la-biodiversite-en-bref/ Définition et enjeux de base : https://www.afbiodiversite.fr/documentation/preserver-la-biodiversite-cest-aussi-nous-preserver Film de (...)

    6 janvier 2020 par Elise Coriton Bunel Témoignages 162 visites
  • Biodiversité : et si vous profitiez des vacances pour faire de la science citoyenne ?

    En cette période estivale, la plage constitue un passage obligé pour nombre de vacanciers. Si beaucoup prennent plaisir aux bains de mer et de soleil, d’autres appréhendent la promiscuité, le hurlement des enceintes Bluetooth ou encore les entêtants effluves de monoï…
    Si vous appartenez à la seconde catégorie, pas de panique, il est toujours possible de mener près des flots une activité ludique et utile, à faire seul ou en famille : participer à un programme de science citoyenne.
    À la recherche de la petite bête. Shutterstock
    Bastien Castagneyrol, Inra
    Vous vous inscrirez ainsi dans la longue tradition de naturalistes (...)

    22 août 2019 par Castagneyrol Bastien , The Conversation R&D 7 visites
  • L’ENGEES s’engage dans la compensation carbone.

    L’ENGEES a choisi de financer un dispositif de plantation de haies sur l’exploitation agricole de l’EPL d’Obernai afin de compenser l’émission de carbone des déplacements à l’international de ses élèves. C’est l’une des toutes premières écoles d’ingénieur·e·s françaises à suivre cette démarche. La première rangée a été plantée fin novembre 2018.
    Le bilan carbone de l’école réalisé en 2016/2017 a permis de chiffrer les émissions de CO2 liés aux déplacements internationaux des élèves à 300 tonnes par an. Plus globalement, les émissions de CO2 liées aux déplacements professionnels et étudiants représentent environ 48 % des émissions totales de l’établissement. Il s’agit du (...)

    28 mai 2019 par Patrick MEIER Témoignages 37 visites
  • Podcast : des ressources naturelles jusqu’à quand ?

    Où en sommes-nous des ressources naturelles de la planète ? Faut-il s’inquiéter de leur épuisement ? Existe-t-il des solutions pour les gérer durablement ?
    Trois parties dans cette émission :
    « Où en sommes-nous des ressources énergétiques ? » avec Emmanuel Hache (IFPEN)
    « Comment transformer les déchets et les rebuts en ressources » avec Pascal Garret
    « Ressources et biodiversité » avec Philippe Grandcolas (CNRS/MNHN)
    Animation : Yves Bongarçon (Moustic the Audio Agency) et Didier Pourquery (The Conversation)
    Réalisation : Joseph Carabalona (Moustic the Audio Agency)
    Les auteurs : Emmanuel Hache, Économiste et prospectiviste, IFP Énergies nouvelles (...)

    4 juillet 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier Débats 28 visites
  • [Appel à candidatures] 12 évènements à la cité fertile pour soutenir les ODD

    Vous détenez les solutions d’une économie responsable ? Vous souhaitez organiser un événement sur un des thèmes des Objectifs du Développement Durable (ODD) pour rencontrer et mobiliser vos publics ?
    Participez à cet appel à candidatures jusqu’au 30 novembre !
    Pour réunir, inspirer et mobiliser les publics autour de la transition écologique, la Cité Fertile offre en 2020, 12 événements autour des Objectifs de Développement Durable (ODD), en lançant un appel à candidatures à toute association Association Une association est le regroupement d’au moins deux personnes, mettant leurs activités ou leurs connaissances en commun, par un contrat d’association (...)

    24 novembre 2019 par LelaboESS Témoignages 2 visites
  • Et si les étudiant.e.s plantaient 100 000 arbres avec Ecosia ?

    Vous connaissez Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres ? Vous l’utilisez pour vos recherches ? Alors, pourquoi ne pas proposer à votre établissement d’en faire le moteur de recherche par défaut des ordi du campus ? Challenge : 100 000 arbres plantés par les étudiant.e.s !
    Le moteur de recherche Ecosia, kézako ?
    Ecosia est un moteur de recherche solidaire qui a pour vocation de planter des arbres grâce aux recherches de ses utilisateurs et ainsi limiter votre impact carbone de « pollution numérique ».
    Développé en Allemagne en 2009 par Christian Kroll à la suite d’un voyage autour du globe et une prise de conscience sur la (...)

    9 novembre 2019 par REFEDD Témoignages 2 visites
  • Un pacte mondial pour l’environnement, pour quoi faire ?

    En ce début de XXIe siècle, jamais les menaces environnementales ne se sont posées de manière aussi aiguë et aussi urgente. Les plus récentes analyses laissent même entrevoir si ce n’est la finitude planétaire, tout au moins la finitude humaine. L’humanité a aujourd’hui conduit la Terre « à la limite », la faisant même sortir d’un espace de fonctionnement sécurisé.
    Une installation pour dénoncer le sort des réfugiés climatique à Dacca (Bangladesh) en 2011. Munir Uz Zaman/AFP
    Depuis la fin du XVIIIe siècle, nous sommes entrés dans « l’anthropocène », une nouvelle ère caractérisée par le fait que l’homme est devenu une force géologique majeure ; cette ère (...)

    11 juillet 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier Débats 32 visites
  • Mise en place d’une gestion différenciée des espaces verts et passage au "zéro phyto"

    Depuis 2013, l’Université de Rouen-Normandie a mis en œuvre une gestion différenciée de ses espaces verts en y intégrant une démarche « zéro phyto ». Cette nouvelle gestion a pour objectif de favoriser la biodiversité végétale et animale mais également de contribuer à la protection de la ressource en eau et de la santé des membres de la communauté universitaire. Les pratiques liées à la gestion différenciée et l’abandon de l’utilisation des herbicides font inévitablement évoluer l’aspect des espaces verts en laissant s’exprimer des espèces végétales cataloguées comme « mauvaises herbes ». En effet, l’établissement est passé de 100% d’espaces tondus de façon tout (...)
    25 novembre 2016 par Fabien Thoumire Fiches pratiques 148 visites

0 | 10 | 20 | 30 | 40

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires