Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous (ODD n°8 - Economie)

8.1 Maintenir un taux de croissance économique par habitant adapté au contexte national et, en particulier, un taux de croissance annuelle du produit intérieur brut d’au moins 7 % dans les pays les moins avancés.
8.2 Parvenir à un niveau élevé de productivité économique par la diversification, la modernisation technologique et l’innovation, notamment en mettant l’accent sur les secteurs à forte valeur ajoutée et à forte intensité de main-d’œuvre.

8.3 Promouvoir des politiques axées sur le développement qui favorisent des activités productives, la création d’emplois décents, l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation et stimulent la croissance des microentreprises et des petites et moyennes entreprises et facilitent leur intégration dans le secteur formel, y compris par l’accès aux services financiers.

8.4 Améliorer progressivement, jusqu’en 2030, l’efficience de l’utilisation des ressources mondiales du point de vue de la consommation comme de la production et s’attacher à ce que la croissance économique n’entraîne plus la dégradation de l’environnement, comme prévu dans le cadre décennal de programmation relatif à la consommation et à la production durables, les pays développés montrant l’exemple en la matière.

8.5 D’ici à 2030, parvenir au plein emploi productif et garantir à toutes les femmes et à tous les hommes, y compris les jeunes et les personnes handicapées, un travail décent et un salaire égal pour un travail de valeur égale.

8.6 D’ici à 2020, réduire considérablement la proportion de jeunes non scolarisés et sans emploi ni formation.

8.7 Prendre des mesures immédiates et efficaces pour supprimer le travail forcé, mettre fin à l’esclavage moderne et à la traite d’êtres humains, interdire et éliminer les pires formes de travail des enfants, y compris le recrutement et l’utilisation d’enfants soldats et, d’ici à 2025, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes.

8.8 Défendre les droits des travailleurs, promouvoir la sécurité sur le lieu de travail et assurer la protection de tous les travailleurs, y compris les migrants, en particulier les femmes, et ceux qui ont un emploi précaire.

8.9 D’ici à 2030, élaborer et mettre en œuvre des politiques visant à développer un tourisme durable qui crée des emplois et mette en valeur la culture et les produits locaux.

8.10 Renforcer la capacité des institutions financières nationales de favoriser et généraliser l’accès de tous aux services bancaires et financiers et aux services d’assurance

8.a Accroître l’appui apporté dans le cadre de l’initiative Aide pour le commerce aux pays en développement, en particulier aux pays les moins avancés, y compris par l’intermédiaire du cadre intégré renforcé pour l’assistance technique liée au commerce en faveur des pays les moins avancés.

8.b D’ici à 2020, élaborer et mettre en œuvre une stratégie mondiale en faveur de l’emploi des jeunes et appliquer le Pacte mondial pour l’emploi de l’Organisation internationale du Travail.

Articles

  • Le guide de compétences DD&RS - Construire un référentiel de compétences à visée de développement durable et de responsabilité sociétale

    Le guide compétences DD&RS est une initiative de la Conférence des Grandes Ecoles et de la Conférence des Présidents d’universités auxquelles se sont associés des acteurs du monde socio-économique (Medef, Pôle emploi, Apec, Ingénieurs sans frontières…), des acteurs de l’enseignement supérieur (Ministères, CTI, RéUniFEDD…) et des réseaux étudiants (Refedd, Animafac…). C’est une des mesures issues de la feuille de route de la Conférence Environnementale 2013. Ce guide/référentiel prétend répondre aux besoins exprimés par les acteurs ci-dessus et leurs membres respectifs : « En quoi doit consister la formation d’étudiants capables (…)
    1er novembre 2016 par Gérald Majou Fiches pratiques 3729 visites
  • RSE - PRATIQUES DES ÉTABLISSEMENTS DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR n°1

    ▶ Cette semaine CIRSES vous propose une sélection de pratiques issues de son site participatif ESResponsable.org sur le thème de la Qualité de vie au travail.
    En juin 2013, l’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (ANI) a définit la notion de QVT comme étant « les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci, déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte ».
    La Qualité de vie au travail englobe de nombreuses thématiques comme l’égalité professionnelle, les maladies (…)

    12 décembre 2019 par Elise Coriton Bunel Témoignages 1379 visites
  • Les diplômes bac + 5 sont-ils devenus la norme en France ?

    Un article de Sébastien Tran
    Directeur de l’École de Management Léonard de Vinci (EMLV), Groupe Léonard de Vinci
    Publié le 20 avril 2017 dans The Conversation
    Les diplômes bac + 5 sont-ils devenus la norme en France ?
    Salon Studyrama bac + 5 et masters : un succès significatif. Studyrama
    Sébastien Tran, Groupe Léonard de Vinci
    Selon une étude réalisée pour la FESIC, 55 % des français estiment que le système de l’enseignement supérieur ne « garantit pas l’égalité des chances ». Les enquêtes Pisa menées par l’OCDE soulignent également que l’enseignement français est parmi les plus inégalitaires du (…)

    3 mai 2017 par Benoit Grossiord Débats 832 visites
  • L’ESS permet de pallier de nombreux besoins de la vie étudiante

    Parce que cette approche économique répond à des enjeux de santé, logement, alimentation, financement et entrepreneuriat, ainsi qu’à des aspirations en matière de pratiques culturelles et sportives, d’usages numériques ou d’engagement citoyen, l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) s’avère un formidable levier pour la vie étudiante. Elle présente aussi des perspectives de formations et d’emplois, avec des débouchés dans de nombreux secteurs pour les jeunes en quête d’avenir. Publié le 25 octobre 2016 et repris sur http://www.lelabo-ess.org/l-ess-permet-de-pallier-de-nombreux-besoins-de-la.html
    L’entrée dans la vie étudiante est une (…)

    20 janvier 2017 par Gérald Majou Veille 91 visites
  • Enseigner la RSE : une question ancienne et éminement politique

    Un article de Corinne Vercher-Chaptal Professeur de management, Université Paris 13 – USPC
    Publié le 10 avril 2017 dans The Conversation
    Enseigner la RSE : une question ancienne et éminemment politique
    a e k.
    Corinne Vercher-Chaptal, Université Paris 13 – USPC
    La question de l’enseignement de la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) n’est pas nouvelle. En effet, l’économiste Howard R. Bowen, identifié comme le père fondateur de la discipline (Gond, 2013), intègre en 1950 dans le cadre de ses fonctions de directeur du département d’économie à l’université de l’Illinois des enseignements relatifs à (…)

    13 avril 2017 par Benoit Grossiord Débats 283 visites
  • Les femmes sont-elles plus éthiques que les hommes ?

    Beaucoup des valeurs qui président aux stratégies du monde des affaires sont traditionnellement masculines et souvent éloignées de la manière dont se comporte la majorité des femmes : l’agressivité, le rejet des émotions, le calcul et la manipulation dans les processus de décision, l’atteinte d’objectifs à tout prix même si cela implique un comportement non-éthique.
    « Si Lehman Brothers s’était appelé Lehman Sisters, la banque d’affaires n’aurait peut-être pas fait faillite », avait insisté en 2010 Christine Lagarde dans un article du New York Times, soulignant le différentiel sexué de certains comportements face à d’importants enjeux (…)

    10 avril 2017 par Gérald Majou R&D 276 visites
  • Atlas 2017 des Objectifs de développement durable (ODD)

    La Banque mondiale (BM) a mis en ligne, ce 19/04/17, son « Atlas 2017 des Objectifs de développement durable (ODD) », recueil de statistiques sur le développement et les conditions de vie dans tous les pays du monde.
    “World Bank. 2017. Atlas of Sustainable Development Goals 2017 : From World Development Indicators. World Bank Atlas ;. Washington, DC : World Bank. © World Bank. https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/26306 License : CC BY 3.0 IGO.”

    5 mai 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier Veille 212 visites
  • PRIX CREENSO 2017/2018 Prix du créateur d’une entreprise sociale

    L’association Association Définition IÉSEG NETWORK, regroupant les 6000 diplômés d’IÉSEG School of Management s’est associée à la fondation Fondation Définition IMMOCHAN pour l’Entrepreneuriat Social Entrepreneuriat social Définition . Ensemble, ils sont à l’initiative du Prix CRÉENSO. Ce prix offre à une quinzaine de créateurs d’entreprises ayant une visée socialement responsable d’être accompagnés et soutenus dans les premières étapes de leur développement.
    C’est l’opportunité d’aider et de faire connaître les projets innovants et économiquement viables d’hommes et de femmes qui s’engagent chaque jour dans un projet économique à (…)

    17 mai 2017 par LelaboESS Témoignages 21 visites
  • Lancement de la 4ème édition de la "Semaine de l’ESS à l’Ecole"

    Initiative pilotée par l’ESPER, l’OCCE, Coop FR, la Semaine de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
    Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement à l’Ecole est soutenue par le Ministère de l’Éducation nationale et le Ministère de la Transition écologique et solidaire.
    De la maternelle au lycée, l’opération a pour objectif de faire découvrir en classe l’engagement, l’entrepreneuriat collectif et les principes de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
    Définition et présentation de cette économie différente, socialement (…)

    17 décembre 2019 par LelaboESS Témoignages 1 visite
  • Où est passé le bien commun ?

    Jean Tirole, Toulouse School of Economics – École d’Économie de Toulouse
    Depuis le retentissant échec économique, culturel, social et environnemental des économies planifiées, depuis la chute du mur de Berlin et la mutation économique de la Chine, l’économie de marché est devenue le modèle dominant, voire exclusif d’organisation de nos sociétés. Même dans le « monde libre », le pouvoir politique a perdu de son influence, au profit à la fois du marché et de nouveaux acteurs. Les privatisations, l’ouverture à la concurrence, la mondialisation, le recours plus systématique aux mises aux enchères dans la commande publique restreignent le (…)

    4 novembre 2016 Débats 316 visites

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires