Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge (ODD n°3 - Société)

3.1 D’ici à 2030, faire passer le taux mondial de mortalité maternelle au-dessous de 70 pour 100 000 naissances vivantes

3.2 D’ici à 2030, éliminer les décès évitables de nouveau-nés et d’enfants de moins de 5 ans, tous les pays devant chercher à ramener la mortalité néonatale à 12 pour 1 000 naissances vivantes au plus et la mortalité des enfants de moins de 5 ans à 25 pour 1 000 naissances vivantes au plus

3.3 D’ici à 2030, mettre fin à l’épidémie de sida, à la tuberculose, au paludisme et aux maladies tropicales négligées et combattre l’hépatite, les maladies transmises par l’eau et autres maladies transmissibles

3.4 D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être

3.5 Renforcer la prévention et le traitement de l’abus de substances psychoactives, notamment de stupéfiants et d’alcool

3.6 D’ici à 2020, diminuer de moitié à l’échelle mondiale le nombre de décès et de blessures dus à des accidents de la route

3.7 D’ici à 2030, assurer l’accès de tous à des services de soins de santé sexuelle et procréative, y compris à des fins de planification familiale, d’information et d’éducation, et la prise en compte de la santé procréative dans les stratégies et programmes nationaux

3.8 Faire en sorte que chacun bénéficie d’une couverture sanitaire universelle, comprenant une protection contre les risques financiers et donnant accès à des services de santé essentiels de qualité et à des médicaments et vaccins essentiels sûrs, efficaces, de qualité et d’un coût abordable

3.9 D’ici à 2030, réduire nettement le nombre de décès et de maladies dus à des substances chimiques dangereuses, à la pollution et à la contamination de l’air, de l’eau et du sol

3.a Renforcer dans tous les pays l’application de la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la Santé pour la lutte antitabac

3.b Appuyer la recherche et la mise au point de vaccins et de médicaments contre les maladies, transmissibles ou non, qui touchent principalement les habitants des pays en développement, donner accès, à un coût abordable, à des médicaments et vaccins essentiels, conformément à la Déclaration de Doha sur l’Accord sur les ADPIC et la santé publique. Cette déclaration réaffirme le droit qu’ont les pays en développement de tirer pleinement parti des dispositions de l’Accord sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce et à la marge de manœuvre nécessaire pour protéger la santé publique et, en particulier, assurer l’accès universel aux médicaments

3.c Accroître considérablement le budget de la santé, le recrutement, le perfectionnement, la formation et le maintien en poste du personnel de santé dans les pays en développement, notamment dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement

3.d Renforcer les moyens dont disposent tous les pays, en particulier les pays en développement en matière d’alerte rapide, de réduction des risques et de gestion des risques sanitaires nationaux et mondiaux

Articles

  • Cursus CQP dans le secteur de la santé : parier sur la formation de ses futurs salariés

    Dans un contexte professionnel en perpétuel développement, l’évolution des métiers de la santé contraint les salariés à mettre régulièrement à jour leurs compétences. Les entreprises du secteur, quant à elle, ont tout intérêt à valoriser les savoir-faire de leurs équipes, et proposer des services toujours plus performants à leurs clients. Focus sur la formation interne et les certificats de qualification professionnelle : un système gagnant pour tous.
    Le CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) est la valorisation professionnelle d’un salarié, reconnue officiellement par tout le secteur dans lequel il est employé. Du point de vue des salariés, ce (...)

    20 novembre 2019 par Laure Roussel Débats 96 visites
  • Economie du partage ou partage de l’économie ?

    Une tribune de Cyril Kretzschmar, consultant
    L’économie collaborative a-t-elle quelque chose à voir avec l’économie du partage, share economy, ou plus précisément encore avec l’économie sociale et solidaire, l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation ? Cette économie humanise-t-elle ou tue-t-elle les marchés ? AirBnB, Uber, LeBonCoin, BlaBlaCar… Les expériences d’économie collaborative se développent à vitesse grand V aujourd’hui, au Québec comme en France, et parfois à échelle planétaire, amenant certains observateurs à parler de l’avènement de nouveaux modèles économiques, voire d’une nouvelle civilisation.
    Epiphénomène ou véritable (...)

    22 février 2017 par LelaboESS Témoignages 62 visites
  • Agir sur les campus pour transformer la société : l’ESS par et pour les étudiant·e·s

    Une tribune de Sébastien Chaillou, Président de la coopérative Solidarité Étudiante.
    Dans un contexte ou la précarité accompagne les jeunes durant leurs études et souvent même au delà, l’ESS est un outil dont une génération d’étudiant∙e∙s doit pouvoir s’emparer.
    Un article repris du site "le Labo de l’ESS", un site sous licence Creative Commons
    La mise en commun de ressources, même faibles, dans un cadre d’auto-organisation permet aux étudiant∙e∙s de répondre à leurs besoins. C’est sur cette base, par exemple, que Solidarité Etudiante a été créée en 2013. Nous n’acceptions pas que nos besoins vitaux, comme le logement ou la restauration, soient soumis au (...)

    10 mars 2017 par Michel Briand Témoignages 58 visites
  • La méditation : le nouvel « esprit » du capitalisme ?

    Depuis quelques années, la méditation fait l’objet d’un succès grandissant, de sorte qu’elle est devenue une industrie avec un chiffre annuel évalué à plus d’un milliard de dollars.
    La méditation : le nouvel « esprit » du capitalisme ?
    Et si on se préparait/arrêtait de travailler pour le grand capital pour mieux dormir ? Allez hop, pratiquons la méditation / l’autogestion ! Antonio Pele, Author provided
    Antonio Pele, Université Paris Nanterre – Université Paris Lumières
    J’utilise une définition ample de la méditation et j’entends par là un ensemble de pratiques visant à fixer notre attention sur le moment présent, en (...)

    7 mars 2019 par Antonio Pele Débats 29 visites
  • Bonheur au travail, optimisme, bien-être : des thématiques montantes de la responsabilité sociétale des organisations, valables aussi dans les campus !

    En 2014, le cabinet d’étude Opinion Way, a mené à bien une étude sur la vision du bonheur au travail chez les jeunes en France. Réalisée à l’occasion du Printemps de l’Optimisme, grâce à une plateforme interactive mise à disposition de près de 3 000 jeunes entre 15 et 29 ans, l’étude a permis de suivre les interrogés dans le temps et de faire émerger des évolutions dans leur rapport au bonheur sur leur lieu de travail. Cette étude a notamment mis en évidence le fait que si pour 100% des interrogés, exercer un métier qui leur plait est sinon indispensable, tout du moins important ; l’ambiance de travail, l’intérêt qu’on lui porte sont considérés comme des (...)

    31 janvier 2017 par Campus Responsables Témoignages 116 visites
  • Relations humaines : la diversité, une évidence et un défi !

    La diversité est le pilier social de la responsabilité sociétale des organisations
    Isabelle Barth, Université de Strasbourg
    Ce texte est tiré de la conférence « Au secours, les relations humaines reviennent ! » organisée par XERFI, la FNEGE, l’AGRH et l’ANDRH à Paris le 1ᵉʳ décembre 2016.
    La diversité fait partie des sujets qui sont à la fois une évidence et un défi, une notion morale et un acte rationnel, un thème de société comme d’entreprise. C’est aussi un mot valise dans lequel chacun se projette à sa façon, tant dans la définition que dans l’adhésion.
    On peut donc gloser sans fin sur le sujet, et sombrer vite dans l’opinion. Ce serait dommage car une (...)

    5 février 2017 par Gérald Majou Débats 364 visites
  • Jeu de rôle sur une thématique socio-économique

    Il s’agit pour un groupe d’étudiants travaillant en binôme d’incarner pendant 4 mois des acteurs réels d’une thématique sociale ayant un lien avec la ville durable. Pendant cette période, les étudiants produisent un travail sur les enjeux, les conflits, la statégie…du point de vue des acteurs représentés. Ils publient des tribunes en interne en interpellant ou non les différentes parties, prennent des positions qu’ils défendront lors d’un débat ouvert au public qui clôture le jeu à l’issue des 4 mois. Ce groupe est encadré par 2 enseignants. Ce travail s’inscrit dans un objectif pédagogique qui permet de manière ludique, à partir de différentes études, (...)
    24 octobre 2016 par Leïla KEBIR Fiches pratiques 63 visites
  • Sensibiliser le personnel au développement durable & à la responsabilité sociétale

    Depuis 2009, des salariés ont participé à l’organisation de cette journée. Equipe projet de cette journée : Anne Cikankowitz : Chargée de mission DD Magali Gautier : Responsable Ressources Humaines Karine Pichard : Logistique Achat Implication des salariés en fonction de la thématique Chaque année en fonction de la thématique étudiée, des organismes ont été impliqués dans cette démarche : Télécom Bretagne (Numérique/TIC ; conférence à l’EME), entreprises visitées (Triballat, Yves Rocher, …), centres techniques de traitement des déchets, établissement d’enseignement supérieur (EESAB), organisation d’une journée détente (golf à Cissé Blossac) avec l’ensemble du (...)
    27 octobre 2016 par Anne Cikankowitz Fiches pratiques 291 visites
  • Mettre du Zéro Déchet dans sa salle de bain

    Après l’article Mettre du Zéro Déchet dans sa cuisine, Juliette, notre chargée de mission alimentation, continue à vous présenter ses astuces pour rendre votre quotidien moins gourmande en déchets ! Alors, vous êtes prêt.e.s à révolutionner votre salle de bain ? C’est parti ! Une alternative Zéro Déchet : les cosmétiques solides
    La majorité de nos produits de beauté viennent dans des contenants en plastique ! De plus, le principal ingrédient est souvent l’eau, donc il faut rajouter des conservateurs au produit pour éviter le développement de germes (et cela signifie que nous payons de l’argent pour quelque chose de quasiment gratuit au robinet, et pour un (...)

    30 avril 2017 par REFEDD Témoignages 45 visites
  • Connaissez-vous… l’habitat participatif ?

    L’habitat participatif, késako ?
    L’habitat participatif permet à des groupes de citoyens de concevoir, créer et gérer leur habitat collectivement. Il s’agit en général d’un groupe de personnes/foyers qui décident d’habiter ensemble et de partager plusieurs pièces et services commun-e-s. La différence avec une simple colocation est que chaque foyer dispose de son propre logement mais que et les habitants conçoivent, réalisent et gèrent ensemble des parties communes. Le concept a déjà séduit en Allemagne, en Suisse ou encore en Suède et gagne en popularité en France, notamment depuis la crise financière de 2008.
    L’habitat participatif a plusieurs (...)

    11 avril 2017 par Cassandre Charrier Témoignages 32 visites

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires