Notre bilan de la rencontre : « Et si on parlait économie circulaire ? »

21 juillet 2017 par REFEDD Témoignages 78 visites

Mercredi 21 juin avait lieu notre évènement sur l’ économie circulaire dans l’enseignement supérieur à Paris. Cette après-midi d’échanges, organisée en collaboration avec Campus Responsables et la Mairie de Paris, fut l’occasion pour nos intervenant.e.s de proposer un tableau des nombreuses pratiques d’économie circulaire ainsi que des opportunités offertes par celle-ci.

L’économie circulaire : quelles opportunités ?

La première partie de l’évènement, une table ronde regroupant enseignant.e.s-chercheur.euse.s et spécialistes du développement durable, a permis aux intervenant.e.s d’exposer leurs travaux, abordant ainsi tour à tour des aspects complémentaires de l’économie circulaire.

Daniel Normandin, directeur exécutif de l’institut EDDEC (Environnement, Développement Durable, Economie Circulaire), est intervenu le premier, en vidéo conférence, afin de revenir sur les grands principes de l’économie circulaire, ainsi que sur les initiatives prises en la matière au sein des campus canadiens. À partir des nombreux aménagements mis en place par Campus Montréal (HEC Montréal – Polytechnique Montréal – Université de Montréal) il a montré qu’un fonctionnement plus responsable des campus universitaires était possible : politique d’alimentation durable dans les cafétérias, réparation des vélos et des ordinateurs, récupération des eaux de pluies, toits végétalisés, frigo communautaire…

A la suite de cet état des lieux, Dominique Bonet Fernandez, enseignante chercheuse à l’IPAG BUSINESS SCHOOL , et co-auteure de l’ouvrage Economie Circulaire et Territoires a pu aborder le rôle de l’éducation et de la pédagogie dans la diffusion des pratiques d’économie circulaire. Tout au long de son intervention, elle s’est attachée à mettre en relief la nécessaire implication des différents acteur.trice.s de la société, des pouvoirs publics aux citoyens, en passant par les universités et les entreprises.

Stéphanie Monjon, enseignante chercheuse à l’Université Paris Dauphine et spécialiste de l’évaluation des politiques publiques, a ensuite partagé ses travaux sur les comportements des usagers de l’Université en matière de déchets. Ayant mené avec les étudiant.e.s du master de développement durable un projet sur la gestion des déchets, elle a tout d’abord présenté un diagnostic des dysfonctionnements lors de la collecte et du tri et a ensuite avancé quelques pistes de réflexion sur des moyens d’amélioration (travailler en collaboration avec des entreprises d’économie solidaire, changer l’esthétique des poubelles, faire des dons…). L’expérience ainsi menée en situation réelle, visait autant à susciter la collaboration des étudiant.e.s, du personnel de l’université et des enseignant.e.s-chercheur.euse.s, qu’à servir la stratégie globale de l’université en générant des économies.

Stéphanie Monjon – Université Paris Dauphine

Enfin, cette première partie s’est conclue avec l’intervention de Jérôme Lachaze, responsable Développement Durable au comité de candidature de Paris 2024 , sur les moyens de concrétiser les pratiques responsables dans l’organisation d’évènements sportifs. Il a notamment exposé les différents dispositifs qui permettraient d’atteindre l’objectif de réduction de 55% du bilan carbone des JO à Paris, par rapport à ceux de Rio et de Londres : mise en place d’objectifs chiffrés, charte d’alimentation durable, revalorisation des matériaux utilisés pour les installations olympiques…

Des initiatives en économie circulaire.

La deuxième partie de l’après midi était consacrée à la présentation d’initiatives concrètes, entrepreneuriales ou associatives, en économie circulaire. Ainsi, Jean Moreau, président et co-fondateur de l’entreprise sociale PHENIX , qui valorise les déchets des entreprises (grande distribution, évènementiel), a exposé ses actions.

Jean Moreau – Président et co-fondateur de PHENIX

Edouard Pénide, responsable campus du REFEDD a ensuite présenté l’outil REVENT , qui permet de calculer l’empreinte carbone d’un évènement étudiant et propose des pistes pour rendre l’organisation d’un évènement plus responsable.

Puis, Vincent Simon, vice-président de la FAGE pour l’innovation sociale a présenté les AGORAé, épiceries sociales et solidaires, à destination des étudiants.

Enfin, Juliette Maupas a clôturé l’évènement en abordant la problématique du gaspillage dans les restaurants universitaires. A partir des résultats obtenus lors d’une semaine de pesée à l’Université Paris Dauphine en mars 2017, elle a pointé les dysfonctionnements dans l’organisation des cafétérias et a prodigué les conseils nécessaires pour enclencher une politique de réduction du gaspillage dans sa cantine universitaire.

Edouard Pénide – Responsable Campus au REFEDD

Article rédigé par Héloïse.

 

Cet article Notre bilan de la rencontre : « Et si on parlait économie circulaire ? » est apparu en premier sur REFEDD - RÉseau Français des Étudiants pour le Développement Durable.

Voir en ligne : http://refedd.org/bilan-rencontre-e...

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires