Retours sur la Semaine Eudiante du Développement Durable de Bordeaux

24 avril 2017 par Cassandre Charrier Témoignages 75 visites

Organisée du 1er au 7 avril 2017, la Semaine Etudiante du Développement Durable de Bordeaux (SEDD) a été ponctuée par des événements abordant diverses thématiques (agriculture urbaine, biodiversité, solidarités, engagement citoyen…) tout en multipliant les formats (projection de film, conférence, atelier, stand…), rassemblant ainsi près d’une dizaine d’associations et mouvements étudiant.e.s.pour une vingtaine de manifestations sur les campus. 

 

Des rencontres engagées et culturelles…

Delphine Jamet face aux étudiant.e.s de Science Po Bordeaux

Delphine Jamet, élue du partie Europe Ecologie les Verts (EELV) à Bordeaux, était l’invitée de l’association Sciences Pousses du campus de Sciences Po Bordeaux pour parler de échanger la mise en place de l’agriculture urbaine dans le métropole bordelaise. Cette rencontre a permis aux étudiant.e.s de réaliser à quel point il pouvait être compliqué d’exercer le pouvoir en tant qu’élu.e de l’opposition. En effet, bien des projets de développement durable sont possibles et envisageables mais peu voit le jour sur le territoire bordelais. Les politiques mises en place sont bien souvent très superficielles et pourraient être qualifiées de green washing. Au final, le débat a fait émerger l’importance d’avoir un esprit critique tout en renseignant les étudiant.e.s sur la mise en place de politiques publiques respectueuses de l’environnement.

 

La Maison de la Nature et de l’Environnement a ouvert ses portes à la SEDD pour inaugurer son nouveau projet « cinéma – débat ».

Les étudiant.e.s de la licence pro Coordination de projets de développement social et culturel de l’IUT Bordeaux Montaigne ont pu ainsi proposer la projection du film Parti Pris, en présence des réalisateurs Christophe Leroy et Adrien Camus, qui raconte l’ascension politique d’un sénégalais venu prendre le pouvoir aux corrompus et imposer son idéal écologique.

 

 

 

Enfin, l’Université de Bordeaux a accueilli un ciné-débat pour le film Au Nom de la Terre de l’écrivain et penseur Pierre Rabhi, aussi fondateur du Mouvement Colibris. La projection a été organisée par l’association étudiante L’Astragale et la Fourmi, en collaboration avec le goupe local Colibris Bordeaux.

Le documentaire, sorti en 2013, présente les espoirs et actions d’une population qui aspire à un monde meilleur et appelle à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.

 

 

 

 

 

… de la biodiversité…

Cette SEDD bordelaise a été également ponctuée par des instants jardinages !

Le carré aromatique est aujourd’hui adopté pas les résident.e.s !

La construction et l’inauguration d’un carré aromatique collaboratif au pied des résidences universitaires a été un véritable succès. Ainsi, grâce au portage du CROUS de Bordeaux-Aquitaine, les étudiant.e.s profitent désormais gratuitement de thym, menthe et basilic tous frais… tout en ayant la possibilité d’y semer leurs propres graines !

 

 

 

 

Le campus de Bordeaux peut se vanter d’être un riche vivier de biodiversité grâce à la présence de quatre jardins partagés créés et animés par les étudiant.e.s.

Ainsi, la Karavan Bordelaise, la Fourmilière, AOC et Pot’Agro ont ouvert leurs jardins à l’occasion d’une balade à vélo. C’est sous un soleil étincelant que les étudiant.e.s sont parti.e.s à la découverte de ces différents havres de paix !

 

… déchets…

Les apprenti.e.s trieur.euse.s au centre de tri Areva de Bègles.

L’association AREMACS Sud-Ouest a organisé une visite du centre de tri AREVA à destination des étudiant.e.s. pour observer la façon dont les déchets sont traités et recyclés sur le territoire bordelais. Ce centre de tri, qui a ouvert en 1997 à Bègles, fait partie des plus grands de France et fonctionne 365 jours par an, sept jours sur sept et 24h sur 24 et emploie une quarantaine de personnes. Il comporte deux parties : une pour l’incinération et la revalorisation des déchets, et une autre pour le tri sélectif des déchets recyclables. En 2015, la quantité de déchets incinérés ne représente pas moins de 268 000 tonnes pour la zone de Bordeaux Métropole, le Blayais, le Libournais, le Langonnais et le Bassin d’Arcachon ! Concernant le tri sélectif, il représente environ 50 000 tonnes uniquement sur la ville de Bordeaux.

 

 

 

Dans un autre registre, l’association étudiante Etu’Recup pourrait être également qualifiée de gestionnaire de déchets. En effet, plusieurs tonnes ont été détournées de la poubelle cette année, grâce aux différentes actions de l’association.

Durant la SEDD, et pour le plus grand bonheur des étudiant.e.s, Etu’Recup a proposé « une zone de gratuité » sur le campus de Bordeaux Montaigne. On y retrouvait un espace friperie, de la vaisselle, des meubles, de la déco … et le tout pour 0 euro !

 

 

…sensibilisation et espaces d’expression…

C’est dans l’espace publique, place Camille Julian, qu’a débuté la première action de sensibilisation au développement durable. Grâce à l’outil porteur de parole, le REFEDD et l’association Les Petits Hommes Verts sont allé.e.s à la rencontre des passant.e.s avec la phrase « Personne ne peut changer de monde » et « A vous la parole ! ». A partir de là, les personnes croisé.e.s devaient répondre à cette petite provocation en écrivant leur ressenti et leurs idées. Des rencontres qui furent riches et intéressantes… la preuve en image :

 

Quel est ton petit geste pour la planète ? Le mur d’expressions DD par les étudiant.e.s de l’associatio Echo’logik de Sciences Po Bordeaux

 

Enfin, un atelier « Déclic » a été mis en place à l’IUT Bordeaux Montaigne, où les étudiant.e.s ont recensé les actions quotidiennes pouvant agir favorablement sur les crises écologiques.

L’idée de cet outil était de démontrer que nous pouvons tous et toutes, à notre échelle, s’engager pour la planète !

Un grand merci à Nikita de l’association Les Petits Hommes Verts pour cet outil-atelier très ludique et pertinent !

 

…solidarité et innovation sociale…

C’est sous les thématiques de solidarité et d’innovation sociale que ces six jours de SEDD se sont clôturés à Bordeaux. Le 13 avril, Nicolas Hulot est venu dans l’amphithéâtre de Sciences Po Bordeaux pour aborder avec les étudiant.e.s bordelais la campagne de l’Appel des solidarités, soutenue par la Fondation Nicolas Hulot et plus de 140 associations et ONGs.

 

Enfin, les 14 et 15 avril se sont organisées les 24h de l’innovation sociale grâce à l’engagement de l’association ESSplicite « où des équipes d’étudiant.e.s s’affrontent pour imaginer un projet à fort impact social et/ou environnemental, qui répond à des problématiques ancrées sur le territoire bordelais. »

 

Article écrit par Léa Galloy – Animatrice du réseau étudiant du REFEDD Bordeaux

Cet article Retours sur la Semaine Eudiante du Développement Durable de Bordeaux est apparu en premier sur REFEDD - RÉseau Français des Étudiants pour le Développement Durable.

Voir en ligne : http://refedd.org/bilan-sedd-bordeaux/

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires