transparence, corruption

Articles

  • Holacratie : une nouvelle forme de management responsable ?

    L’holacratie qui provient des mots grecs « holos » désignant « une entité qui est à la fois un tout et une partie d’un tout » et de « kratos » signifiant « pouvoir ». Il s’agit donc de donner le pouvoir de gouvernance à l’organisation elle-même plutôt qu’aux egos de ses membres. En effet, l’holacratie est un système de gouvernance qui s’appuie sur des principes innovants et opérationnels pour permettre de faire émerger l’essence, la capacité d’innovation et le potentiel collectif de l’organisation en la libérant des peurs et des ambitions individuelles.
    Qu’est-ce que l’holacratie ?
    Article repris de : (...)

    7 juin 2017 par Yvan Billa Débats 1249 visites
  • Conflits d’intérêts : oui, la recherche peut s’en débarrasser !

    Affichage à Bruxelles. Corporate Europe Observatory/Flickr, CC BY-NC-SA
    Rémy Slama, Université Grenoble Alpes
    Dans un premier article, nous avons vu comment les conflits d’intérêts pouvaient perturber les deux premières étapes de la gestion des risques sanitaires et environnementaux, à savoir l’alerte et la recherche. Concentrons-nous sur la troisième étape, celle de l’expertise. Elle peut être faussée en jouant sur la composition du groupe d’experts consulté : prenons un exemple vieux de deux siècles, celui de la protection des ouvriers du plomb, pour l’illustrer.
    À la fin du XVIIIe siècle, malgré les publications de médecins français (...)

    13 février 2019 par Gérald Majou Débats 4 visites
  • Les nouvelles astuces pour vendre plus « vert »

    Vos diesels polluent trop ? L’huile de palme plombe vos ventes ? Les œufs de vos fournisseurs n’ont plus la cote ? Vos centrales thermiques contribuent trop au réchauffement climatique ?
    Pour faire oublier aux consommateurs ces accrocs, quelques astuces – que les mauvaises langues qualifient de « greenwashing » voire d’« écoblanchiment » – peuvent permettre d’assurer un beau bilan commercial, à défaut d’un beau bilan carbone.
    Après plusieurs années de repli, ces pratiques qui lavent plus vert sont de retour et ont su se faire une place de choix dans les stratégies commerciales et publicitaires des marques et des entreprises.
    Ce fut particulièrement le (...)

    8 avril 2017 par Gérald Majou Débats 91 visites
  • Comment réduire l’écart entre le dire et le faire en matière de RSE

    La RSE peut parfois servir à masquer certaines manœuvres politiques… Ravipat / Shutterstock
    Magali (Maggie) Delmas, University of California, Los Angeles et Rodolphe Durand, HEC Paris Business School
    En 2017, les dirigeants d’entreprises telles que Dow Chemical ou Corning ont signé une lettre ouverte au Wall Street Journal exhortant les États-Unis à rester dans l’Accord de Paris sur le changement climatique. Ils ont été salués par les médias et désignés comme les grands défenseurs de l’environnement, ce qui ne les a pas empêchés de soutenir simultanément le lobby américain, the Industrial Energy Consumers of America, qui usait discrètement de (...)

    24 novembre 2019 par Gérald Majou Témoignages 3 visites
  • Drame du barrage Brumadinho au Brésil, ou l’impuissance de la RSE

    Les images de la rupture du barrage de Brumadinho au Brésil, le 25 janvier dernier, ont fait le tour des réseaux sociaux et des chaînes d’info. Au-delà des vidéos-chocs, la terrifiante coulée de boue, lancée à plus de 70 km/h, a emporté avec elle 13 millions de mètres cubes de résidus industriels toxiques. Elle a fait, selon un dernier bilan, 157 morts et 182 personnes ont été portées disparues. C’est à la fois un désastre écologique et un drame humain.
    Drame du barrage Brumadinho au Brésil, ou l’impuissance de la RSE
    La coulée de boue du 25 janvier a contaminé la rivière Paraopeba qui alimente plus d’un million d’habitants, et causé (...)

    21 février 2019 par Gunther Capelle-Blancard Débats 18 visites
  • LOI n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique (1)

    La loi tend à poursuivre la démarche entreprise par la loi du 29 janvier 1993 relative à la prévention de la corruption et à la transparence de la vie économique et des procédures publiques ("loi Sapin"). Il s’appuie aussi sur les conclusions du rapport de Jean-Louis Nadal, président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).
    Article repris ici : http://www.vie-publique.fr/actualite/panorama/texte-discussion/projet-loi-relatif-transparence-lutte-contre-corruption-modernisation-vie-economique.html
    Pour lutter contre la corruption, la loi crée une Agence française anticorruption qui se substitue au Service central de (...)

    3 janvier 2017 par Gérald Majou Veille 179 visites

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires