L’ENGEES s’engage dans la compensation carbone.

28 mai 2019 par Patrick MEIER Témoignages 8 visites

L’ENGEES a choisi de financer un dispositif de plantation de haies sur l’exploitation agricole de l’EPL d’Obernai afin de compenser l’émission de carbone des déplacements à l’international de ses élèves. C’est l’une des toutes premières écoles d’ingénieur·e·s françaises à suivre cette démarche. La première rangée a été plantée fin novembre 2018.

Le bilan carbone de l’école réalisé en 2016/2017 a permis de chiffrer les émissions de CO2 liés aux déplacements internationaux des élèves à 300 tonnes par an. Plus globalement, les émissions de CO2 liées aux déplacements professionnels et étudiants représentent environ 48 % des émissions totales de l’établissement. Il s’agit du premier poste émetteur de CO2, devant les énergies (estimées à env. 27% des émissions totales). L’ENGEES a souhaité, dans sa volonté d’exemplarité en matière de développement durable, compenser ses émissions. Pour cette première année 2019 de compensation, elle a choisi de financer le dispositif de plantation de haies de l’EPL d’Obernai, sur 10 hectares prévues en agriculture biologique.

L’ENGEES a privilégié une solution de compensation de proximité avec le projet de plantations par l’EPL d’Obernai pour plusieurs raisons. D’abord, parce que le projet permet une séquestration des émissions de CO2 (quantités émises en 2019), en 30 à 50 ans environs. Mais aussi parce que la reconstitution de bocages en plaine d’Alsace a d’autres avantages, en particulier de favoriser la biodiversité que ces haies abriteront. Enfin, parce que le carbone contenu dans les branches élaguées lors des travaux périodiques d’entretien et broyées, sera stocké dans le sol agricole. Cela fait partie de l’ambition du ministère de l’Agriculture (tutelle de l’ENGEES comme de l’EPL d’Obernai) de montrer la possibilité pour l’agriculture d’être acteur dans le stockage du carbone dans la matière organique du sol. Cette opération apporte sa pierre.

L’ENGEES s’est engagée financièrement dans ce projet à hauteur de 9600 euros, ce qui est au-delà des coûts d’autres solutions envisageables. Le lycée agricole s’est engagé au maintien et à l’entretien de ces plantations dans les meilleures conditions agronomiques accessibles du moment pendant toute la durée nécessaire à la compensation. La rangée principale de haies a été plantée sur la parcelle agricole de l’EPL d’Obernai les 29 et 30 novembre 2018 par les élèves du lycée et en présence du responsable Développement Durable de l’ENGEES. Les autres plantations seront réalisées en 2019 et 2020.

L’ENGEES est l’une des toutes premières écoles d’ingénieur·e·s françaises à suivre cette démarche de compensation. Dans l’attente d’autres solutions permettant une intégration du coût carbone dans les déplacements, elle renouvellera cette opération auprès de différents organismes chaque année.

Licence : CC by-sa

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires