Un plan de mobilité pour l’Université Paul-Valéry Montpellier 3

9 mars 2021 par Louise Wolff Fiches pratiques 50 visites
0

Description brève

Les déplacements (domicile-travail et à l’international) sont la plus grande part d’émissions de GES de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 (UPVM3). Ils représentent l’équivalent de 63,3% des émissions soit 8159 tCO2e. La mobilité dépasse largement les autres secteurs d’émissions de GES qui ne s’élèvent pas au-dessus de 2000 tCO2e.

Depuis la loi de Transition Energétique pour la croissance verte et les résultats du premier Bilan Carbone (année de référence 2016) de l’Université, un des objectifs a été de trouver des solutions pour améliorer les pratiques de déplacements domicile-travail en mettant en place des dispositifs destinés à la communauté universitaire. Un premier Plan de Mobilité a vu le jour en 2018.

Depuis, l’UPVM3 s’est attachée à développer des initiatives en matière de mobilité. Récemment, le Plan de Mobilité a été actualisé ; on peut y retrouver :

  • L’engagement de la mission DDRS de l’établissement ;
  • Les aménagements réalisés sur le campus pour promouvoir la mobilité douce avec l’augmentation du nombre de parcs à vélo, les allées piétonnes et la borne de recharge pour les vélos électriques ;
  • Les initiatives instaurées pour favoriser la mobilité pour se rendre à l’Université comme le renouvellement de la convention mobilité avec la TaM Métropole, l’augmentation de l’aide à l’acquisition de véhicule électrique, ou la mise en place du Forfait Mobilités Durables ;
  • Et enfin, l’organisation de son environnement professionnel avec la poursuite du déploiement du télétravail et l’accroissement de l’utilisation de la visioconférence. (hors période COVID)

Échelle(s) spatiale(s) de l’action

Voir en ligne : Lien vers le PDF à télécharger

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires