Armelle Carnet Lebeurrier

Responsable mission d’appui au pilotage et à la stratégie d’AGROCAMPUS OUEST

Contacter Armelle Carnet Lebeurrier

Envoyer un message

Articles de cet auteur (42)

  • Appel de Marrakech de la Communauté éducative...

    Appel de Marrakech de la Communauté éducative francophone en développement durable - « PAS DE TRANSITION SANS EDUCATION » « L’éducation, un incontournable des négociations de la COP 22 » « L’éducation, à l’agenda des solutions de la COP 22 » « L’éducation, une mention dans la déclaration finale de la COP 22 »
    La COP 21 dans son article 12 énonce « qu’il convient d’améliorer l’éducation, la formation, la sensibilisation, la participation du public et l’accès à l’information […] ». L’heure est venue de le mettre en oeuvre. Nous, acteurs du monde éducatif francophone en développement durable, demandons que, dans un esprit de coopération interculturelle, l’éducation soit (...)

    7 novembre 2016 par Armelle Carnet Lebeurrier Veille 288 visites
  • Citoyens des sciences : quand chercheurs et public collaborent

    Vous avez dit « sciences participatives » ? L’expression résonne différemment selon la personne qui l’entend ou l’utilise. Elle n’est pas la seule à décrire les collaborations entre chercheurs et citoyens : recherche participative, sciences citoyennes, science avec et pour la société, public engagement. Autant de termes que d’objectifs liés : sensibiliser les citoyens à la culture scientifique et technique, acquérir des connaissances scientifiques, démultiplier les capacités d’acquisition ou d’analyse des données, co-construire un projet scientifique de A à Z…
    Surveillance citoyenne des caprins aux États-Unis. (...)

    22 septembre 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier R&D 59 visites
  • La dégradation des sols, un problème planétaire qui affecte deux milliards d’êtres humains

    La dégradation des terres affecte aujourd’hui, selon les évaluations des Nations unies, deux milliards de personnes dans le monde. Elle concerne un tiers de la surface de la planète et touche une centaine de pays sur tous les continents, mais plus particulièrement l’Afrique (au nord et au sud du Sahara), l’Asie centrale, le Moyen-Orient et une partie du continent américain.
    Éleveur masaï en Tanzanie. Christian Levêque/IRD
    Marc Bied-Charreton, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines – Université Paris-Saclay et Robin Duponnois, Institut de recherche pour le développement (IRD)
    Par dégradation des terres, il (...)

    28 août 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier R&D 37 visites
  • Dans la lutte contre les inondations, le « génie végétal » marque des points

    Face à des dégradations de plus en plus marquées de notre environnement, la préservation ou la restauration de sa qualité apparaissent essentielles. La communauté internationale s’est ainsi donné pour objectif de restaurer 15 % des écosystèmes de la planète d’ici à 2020.
    Comment restaurer un cours d’eau dégradé tout en protégeant la ligne de chemin de fer des inondations ? Irstea
    Freddy Rey, Irstea
    Réparer les milieux dégradés constitue une priorité car ceux-ci contribuent souvent à augmenter les risques naturels, et les inondations tout particulièrement. En France, 17 millions d’habitants sont exposés à ce risque.
    Comment (...)

    22 septembre 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier R&D 28 visites
  • Anne-Pia, étudiante : « Je veux que mes études m’engagent »

    Le 22 décembre 2015, The Conversation publiait « Pourquoi dois-je aller à l’école ? », texte de Zoé, une lycéenne révoltée, désireuse de changer le système éducatif scolaire. Aujourd’hui, Anne-Pia Marty, étudiante engagée, en licence, poursuit le débat au sein de l’université, un lieu dont les étudiants doivent s’emparer pour prendre leur place dans le monde.
    En septembre dernier, l’Organisation des Nations Unies (ONU) a fait part des objectifs de développement durable que nous devons collectivement atteindre pour 2030. Ces objectifs sont aussi variés que liés les uns aux autres. Ils parlent d’environnement, d’éducation, de santé, de paix, de justice et (...)

    15 septembre 2016 par Armelle Carnet Lebeurrier Débats 127 visites
  • Intégrer des indicateurs DD&RSE dans les clauses des cahiers des charges des marchés publics

    Depuis 2008, l’établissement insère systématiquement des aspects DD&RSE dans tous les contrats en cours : prédominance de l’origine de produits labellisés, circuit court pour les consommables, insertion professionnelle de personnels en situation de handicap, recyclage de matériaux prévu dans le contrat, contrôle qualité et sanction financière si non respect des clauses. L’évolution à venir est d’établir une concertation et un suivi des actions DD&RSE de nos partenaires pour que notre partenariat reste en cohérence tout au long du cycle de vie du (...)
  • Bien accompagnés, les tiers-lieux peuvent se développer partout

    Ni lieu de travail, ni maison, les tiers-lieux (TL) répondent à l’évolution contemporaine des modes de vie et de travail. L’essor du numérique et du travail indépendant et à distance constitue deux grands facteurs de leur développement.
    Montage de l’exposition « L’Expérience Tiers-Lieux » lors de la 10ᵉ Biennale internationale du design de Saint-Etienne (2017). Sylvia Fredriksson/Flickr, CC BY
    Clément Marinos, Université de Bretagne Sud
    Sous l’impulsion de politiques publiques volontaristes, les territoires, y compris les plus périphériques, s’équipent depuis les années 2000 d’accès à Internet en haut-débit. La (...)

    13 septembre 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier Débats 145 visites
  • Le Giec définit les grandes lignes de son sixième rapport d’évaluation

    Le Giec définit les grandes lignes de son sixième rapport d’évaluation
    Dans la perspective du bilan mondial des efforts accomplis par les Etats en matière de lutte contre le réchauffement fixé en 2023, le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat annonce une série de publications.
    11 16:00:06/09/2017 -
    Lire l’actu
    © Actu-Environnement

    20 septembre 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier Veille 35 visites
  • Déchets verts et alimentaires : des détritus sous-exploités

    En France, les « biodéchets » constituent environ 40 % des ordures ménagères. Ils regroupent les déchets verts et alimentaires issus de ressources naturelles animales ou végétales. Dans les déchets ménagers, ils sont constitués surtout des déchets de cuisine (épluchures de légumes, etc.), des déchets verts du jardin (tailles de haie, tonte de gazon, etc.) et des déchets en cellulose (essuie-tout, mouchoir en papier).
    Intensifier la collecte des détritus alimentaires pour mieux valoriser les biodéchets. Shutterstock
    Raphaël Guastavi, Ademe (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie)
    Les quantités de (...)

    21 septembre 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier R&D 36 visites
  • Lutte anti-gaspillage dans la grande distribution : les clés du succès

    Si la majorité d’entre nous (87 % des Français selon l’Observatoire du geste de tri) a pris l’habitude de trier ses déchets pour en faciliter le recyclage, beaucoup moins (46 %) feraient l’effort d’apporter leurs poubelles à la déchetterie la plus proche lorsqu’il n’existe pas de service public de collecte.
    Caddie trop rempli, gaspillage à la sortie ? Shutterstock
    Claire Garcia, Toulouse Business School
    Partant de ce constat, l’enseigne Monoprix a lancé en juillet dernier, un nouveau service, appelé « Shop & Give ». Son principe est simple : en vous apportant vos courses, le livreur en profite pour récupérer les (...)

    15 octobre 2017 par Armelle Carnet Lebeurrier Débats 6 visites

0 | 10 | 20 | 30 | 40

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires