“Secondes vies, Métamorphose du matériel sportif”, l’exposition artistique enracinée dans l’Économie Circulaire.

29 août 2017 par Campus Responsables Témoignages 34 visites

Née à la suite d’un appel à projet lancé en 2014 par le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère de la Ville de la Jeunesse et des Sports auprès d’artistes et de designers, l’exposition "Secondes vies, Métamorphose du matériel sportif" recense une dizaine d’œuvres hors du commun, créées à partir d’objets éco-conçus et de matériel sportif usagé. Ces œuvres, sélectionnées par un jury constitué de professionnels de l’art contemporain et du design, ont été inaugurées en 2015 au musée de la Fédération française de tennis à Roland Garros puis dans les espaces d’exposition du Ministère de la Culture et de la Communication à Paris à l’occasion de la COP21. Récemment, cette exposition itinérante s’est installée dans les locaux de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de Normandie à Caen. Son objectif ? Sensibiliser le public aux enjeux d’une production et d’une consommation durables en lui faisant prendre conscience de la nécessité de revaloriser nos déchets. Parmi les dix œuvres de cette exposition, on retrouve l’installation « Quelle détente ! », imaginée par Martin Chérel et composée d’éléments issus d’un but de handball, dont le filet et les poteaux, détournés de leur usage premier, ont été transformés en hamac. Le Collectif Prémices, quant à lui, a créé une structure artistique à partir de feutrine broyée de balles de tennis. S’inscrivant pleinement dans les rouages de l’économie circulaire, « Secondes vies » montre des solutions concrètes de réemploi du matériel sportif hors d’usage. En tant que campus, vous pouvez installer cette exposition au sein de votre établissement pour sensibiliser de manière originale les étudiants. Pour en savoir plus, consultez le catalogue de l’exposition.

Voir en ligne : http://www.campusresponsables.com/a...

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires