L’Ambroisie déclarée espèce non grata par décret : surveillez vos espaces naturels !

4 mai 2017 par Gérald Majou Veille 66 visites

L’arrêté du 26 avril 2017 relatif à la lutte contre les espèces végétales nuisibles à la santé publié par la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, la ministre des affaires sociales et de la santé et le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, vise à classer l’ambroisie à feuilles d’armoise, l’ambroisie à épis lisse et l’ambroisie trifide comme des espèces dont la prolifération constitue une menace pour la santé humaine.

Publics concernés : public, entreprises, agents chargés de rechercher et de constater les infractions aux mesures de lutte contre les espèces végétales nuisibles à la santé, officiers et agents de police judiciaire, préfets.
Objet : fixation des mesures visant à limiter ou à interdire l’introduction, le transport, l’utilisation, la mise en vente, la vente ou l’achat, sous quelque forme que ce soit, des espèces végétales nuisibles à la santé. Le fait d’y contrevenir est puni d’une amende pouvant atteindre 750 euros.

Les ambroisies sont des plantes envahissantes qui se développent surtout dans les friches. Leur pollen entraîne des symptômes allergiques sévères, du type rhinite, conjonctivite eczéma, urticaire, et peut également provoquer de l’asthme. Les allergies toucheraient de 6 à 12% de la population française.

Licence : CC by-sa

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires