Requalification paysagère et gestion raisonnée des espaces verts

24 septembre 2018 par Cendrine Le Locat Fiches pratiques 24 visites
0

Description brève

Finalités :
Reconfigurer l’aménagement paysager des campus, dans le respect de l’environnement naturel local, afin notamment d’enrichir la biodiversité et susciter de nouveaux usages des espaces verts
Limiter l’impact environnemental lié à la gestion des espaces verts
Action lancée en 2007
Conçu dans les années 1970, l’aménagement paysager des 24 ha du campus de Brest, situé en bord de mer, privilégiait les grands espaces ouverts de pelouse agrémentée de plantations de conifères. Depuis 30 ans, le paysage du campus n’avait subi aucune modification significative. Il souffrait du vieillissement d’une grande partie de ses arbres, mal adaptés aux conditions climatiques locales. Par ailleurs, l’entretien des campus nécessitait un emploi conséquent de produits phytosanitaires et l’usage régulier de tondeuses et autres machines outils d’où des pollutions et nuisances sonores.
IMT Atlantique a souhaité mettre en place une nouvelle gestion de ses espaces extérieurs. Pour cela elle a fait appel, en 2007, à un bureau d’études pour réaliser un diagnostic des 26 ha de campus (Brest : 24 ha / Rennes : 2 ha) et proposer un scénario de requalification paysagère plus respectueuse de l’environnement, avec la volonté de préserver la beauté des espaces verts qui font la fierté de l’Établissement. Cette démarche éco-environnementale visait à favoriser la biodiversité et la plantation de végétaux, en accord avec le paysage. Elle avait également pour objectif de changer les modalités d’entretien des campus en réduisant notamment l’intervention de l’homme et des machines, et en supprimant l’utilisation des produits phytosanitaires.
Étapes :
1 - Diagnostics, études : - Diagnostic « Étude paysagère et définition d’un plan de gestion des espaces extérieurs » (janvier 2007) - Scenarii et propositions « Étude paysagère et définition d’un plan de gestion des espaces extérieurs » (février 2007)
2 - Mise en oeuvre (à partir de mars 2007 et jusqu’en 2009) - Terrassements, apport de terre végétale / compost - Abattage de résineux et plantation de feuillus - Arasement de haies afin d’améliorer la visibilité sur la rade de Brest - Suppression des haies urbaines, au profit de haies bocagères et de talus boisés (chêne pédonculé, aubépine, prunelier, saule marsault), afin de segmenter les différents espaces du campus et de définir des zones plus variées qui agrémentent la circulation et favorisent le développement de la faune (oiseaux, insectes, batraciens ) - Création de landes hautes (ajonc commun, bruyère arborescente, genêt à balais), sous forme d’ilots, de 2 m maximum, créant des haies fleuries qui laissent passer les vues et gomment les grillages - Création de landes basses (ajonc nain, bruyère cendrée, bruyère à quatre angles) créant ainsi un tapis fleuri toute l’année sans entretien dans les pentes difficiles à tondre - Implantation de prairies fleuries (graminées, arméria maritima, fétuque, lotier) dans les vastes espaces ouverts, créant un événement annuel par leur floraison massive de mai à octobre - Mise en valeur de l’entrée du campus par des plantations adaptées
3 - Entretien des espaces verts - Réduction des surfaces engazonnées (tondues à minima) - Suppression de l’usage des produits phytosanitaires et de l’apport d’engrais chimiques
4 - Mise en place d’un plan de communication interne afin de sensibiliser les membres du personnel et les élèves : - Réunion de lancement de la démarche Développement durable et des plans d’actions associés assurée par le directeur (janvier 2007) - Remise de flyers à l’ensemble des membres du personnel de l’École (janvier 2007) - parution d’articles dans Lexians, la lettre électronique d’information - Parution d’un Lexians hors série spécial Développement durable (novembre 2009)
Évolutions : Poursuivre et maintenir les actions mises en œuvre en 2007 sur cet axe

Éléments facilitateurs pour l’initiative

Inscrit dans la stratégie de l’École et dans la charte DD&RS

Freins, difficultés rencontrées et solutions

Sans objet pour cette action.

Bilan

Suppression de l’usage des produits phytosanitaires et des engrais (réduction des pollutions)
Réduction des surfaces de tonte (réduction des pollutions, réduction des nuisances sonores)
Enrichissement de la biodiversité : fleurs des prairies, des landes et des arbustes de lisière qui attirent les insectes, graines et fruits appréciés par les oiseaux et les petits animaux, favorisent la richesse biologique
De nouveaux usages des espaces naturels se sont développés (repos, pique nique dans les prairies)
Valorisation de l’image de l’École (attractivité)

Commentaires

Sans objet pour cette action.

Autres partenariats locaux du même type développés par votre organisme

Sans objet pour cette action.

Contacter l’auteur

Portfolio

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires