Préservation des ressources en eau

24 septembre 2018 par Cendrine Le Locat Fiches pratiques 24 visites
0

Description brève

Action lancée en 2006
Jusqu’en 2006, la consommation annuelle moyenne des deux campus de Télécom Bretagne, Brest et Rennes, était de l’ordre de 43.000 m3 d’eau, dont 20.000 m3 pour la Maisel (résidence étudiants), pour un coût de l’ordre de 100.000 a TTC, ce qui donnait à l’époque une consommation moyenne de 42,3 m3 / personne / an. Nous dépensions alors pour l’eau, l’équivalent d’un million d’euros en 10 ans !
D’après la société O’Top qui a effectué un diagnostic des consommations d’eau, et à titre de comparaison, « la consommation domestique annuelle en France est de 120 m3 pour 3 personnes et de 140 m3 pour 4 personnes, soit une moyenne entre 35 et 40 m3 par personne. » Par conséquent, on peut considérer que la consommation moyenne de l’École était sensiblement élevée. De plus, des comparaisons avec des établissements d’enseignement supérieur brestois nous ont rapidement convaincus qu’un potentiel d’économies d’eau semblait important. À l’ère où les ressources sont finies et, consécutivement, où le prix de l’eau ne cesse d’augmenter (le m3 d’eau valait 2,46 a/ m3 en 2006 ; en 2009, il était déjà passé à 3,19 a, soit + 26% en 3 ans), la maîtrise de nos consommations est un impératif et des solutions alternatives devaient être envisagées.
La recherche de la maîtrise de nos consommations d’eau a été, avec celle de l’énergie et la mise en place du tri sélectif, l’une des toutes premières actions de la démarche Développement durable de Télécom Bretagne.

Notre objectif était de réduire de 20% notre consommation d’eau. Pour cela des solutions techniques ont été mises en place.
Les mesures prises ne sauraient toutefois remplacer l’attitude citoyenne de chacun : il nous revient de faire attention à ne pas gaspiller l’eau dans notre usage quotidien.
Étapes : 1 - Diagnostic & économies d’eau (rapport établi sur les consommations d’eau depuis 2001) - 4e trimestre 2006 2 - Définition d’un plan d’actions (décembre 2006) 3 - Mise en place progressive du plan d’actions (à partir de janvier 2007) - Installation de systèmes de réduction de la pression de distribution de l’eau à 3 bars (économie de l’ordre de 15%) - Augmentation du nombre de compteurs d’eau (points de sous-comptage) - Pose systématique de dispositifs hydro-économes (diminution du volume des réservoirs de chasses d’eau, robinets à bouton poussoir à durée limitée ) - Réduction du nombre de points d’eau (lors de rénovations de blocs sanitaires) - Remplacement de certains équipements (nouveaux sanitaires) - Remplacement du système de climatisation à eau perdue (pièce C03-229) par un système « à détente directe » qui ne consomme pas d’eau - Installation d’ensembles de récupération et de réutilisation des eaux pluviales aux endroits judicieux (sanitaires, nettoyage des poubelles du restaurant, lavage des matériels sportifs ) - Prise en compte systématique de la consommation d’eau pour l’achat de matériels qui en font une utilisation importante 4 - Mise en place d’un suivi (tableau de bord) des consommations et dépenses d’eau et d’un reporting trimestriel ; présentation des résultats commentés en Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) 5 - Mise en place d’un plan de communication interne afin de sensibiliser les membres du personnel et les élèves : - réunion de lancement de la démarche Développement durable et des plans d’actions associés assurée par le directeur (janvier 2007) - remise de flyers à l’ensemble des membres du personnel de l’École (janvier 2007) - affichage dans les bâtiments de la Maisel - parution d’articles dans Lexians, la lettre électronique d’information - parution d’un Lexians hors série spécial Développement durable (novembre 2009) - organisations d’événements - mise en ligne des indicateurs de suivi sur le site internet de l’École 6 - À partir de 2010 : Mise en place du « Challenge inter-bâtiments » de la Maisel (résidence étudiants) afin de sensibiliser les résidents aux économies d’eau.

Éléments facilitateurs pour l’initiative

Inscrit dans la stratégie de l’École et dans la charte DD&RS

Freins, difficultés rencontrées et solutions

Sans objet pour cette action.

Bilan

Évolution des consommations et dépenses d’eau

Commentaires

Pistes d’amélioration :
Généraliser l’installation d’ensembles de récupération / réutilisation des eaux pluviales ;
Continuer à sensibiliser les utilisateurs (ex. : afficher systématiquement le suivi de l’évolution des consommations et dépenses d’eau sur le « Mur développement durable »).

Autres partenariats locaux du même type développés par votre organisme

Sans objet pour cette action.

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires