Dossier focus : Une agriculture et une alimentation durables pour nos cantines

17 août 2018 par LelaboESS Témoignages 20 visites

Alors que 85% des Français-e-s se prononcent en faveur de l’agriculture biologique et locale, la restauration collective ne sert encore que 2,9% de produits qui en sont issus. Autant dire qu’un grand chantier attend les pouvoirs publics et les entreprises privées pour évoluer dans ce domaine.

Une tribune de Mathias Chaplain, coordinateur des campagnes à Agir pour l’environnement : Bio dans les cantines : pourquoi faut-il une loi ?

Comment expliquer qu’au pays de la haute gastronomie, nous mangions si mal dans les cantines scolaires, les hôpitaux, les maisons de retraite ou encore les restaurants universitaires ? Alors que le bio est largement plébiscité par les Français-e-s, comment expliquer que moins de 4% de produits bio soient utilisés dans la restauration collective ?

Le saviez-vous ? Passer à une restauration collective responsable, locale et bio ?

Le film récent « 0 phyto, 100% bio » documente l’introduction d’aliments biologiques et locaux dans les cantines scolaires : et si ces retours d’expériences pouvaient contribuer à généraliser ce mode d’approvisionnement plus respectueux de la nature, de la santé des consommateurs et du travail des producteurs ? Alors que les restaurants collectifs n’ont, finalement, pas l’obligation de servir en 2020 des repas composés à 40% de produits locaux et/ou bio, le Labo de l’ESS se penche sur les données, les freins et les leviers pour ce type de projets dans le cadre de son nouveau thème de travail « Agriculture et alimentation durables ».

Portrait du Focus : La SCIC Resto’bio approvisionne la restauration collective en agriculture biologique et locale.

Resto’ Bio est une plateforme qui fournit des structures publiques ou privées en produits biologiques et locaux dans les Hautes Pyrénées. Créée en 2007 sous forme de SCIC, elle rejoint le PTCE La Bio Pour Tous autour de l’enjeu commun d’une accessibilité pour tous à une alimentation de qualité issue d’une agriculture paysanne.

Portrait du Focus : Réseau AMAP Ile-de-France : manger local, durable et solidaire dans les cantines

La structure qui fédère les 300 Associations de Maintien de l’Agriculture Paysanne (AMAP) franciliennes s’est lancé en 2017 dans l’expérimentation « Ma Cantine en AMAP » : et si, de façon comparable aux particuliers, les cantines scolaires s’approvisionnaient auprès de producteurs locaux, cultivant sans intrants chimiques, et dans le cadre d’un engagement solidaire qui sécurise l’agriculteur ? Testé dans une école, le principe pourrait essaimer partout en France…

Voir en ligne : http://www.lelabo-ess.org/dossier-f...

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires