Appel à communications CIMQUSEF’14 : Développement Durable et Agenda 2063 pour l’Afrique - Rôles des Systèmes d’Education et de Formation et de la Recherche Scientifique

13 avril 2018 Veille 12 visites

14ème Congrès International du Management de la Qualité dans les Systèmes d’Education et de Formation : CIMQUSEF’14

Sous le thème :

Développement Durable et Agenda 2063 pour l’Afrique - Rôles des Systèmes d’Education et de Formation et de la Recherche Scientifique

Marrakech, les 25,26 et 27 avril 2018

ARGUMENTAIRE

Après quatorze années d’existence, le « Congrès International du Management de la Qualité dans les Systèmes d’Education et de Formation » (CIMQUSEF), a atteint la maturité pour se hisser au rang des manifestations scientifiques de renommée internationale, et marquer de son empreinte l’espace scientifique dans le domaine de l’éducation et de la formation. En effet Cette manifestation qui se tient régulièrement depuis 2004, est devenue un rendez-vous annuel incontournable pour traiter les questions de la Qualité et les problématiques liées à l’Education, la Formation et la Recherche Scientifique. Elle permet également l’émergence de projets de coopération entre les scientifiques marocains et étrangers.

La quatorzième édition « CIMQUSEF’14 », organisée en partenariat entre l’Association Marocaine pour l’Amélioration de la Qualité de l’Enseignement (AMAQUEN), et le Groupe de Recherche en Management des Organisations (GREGO) de l’Université Cadi Ayyad, s’inscrit dans le cadre des orientations stratégiques du Maroc et se fixe comme objectif d’aborder l’une des questions majeures qui interpellent le continent africain : Rôles des Systèmes d’Education et de la Formation, et de la Recherche Scientifique en vue des Objectifs de développement durable (ODD2030) et de ceux de l’agenda 2063 pour l’Afrique.

Depuis 2016, l’Agenda 2030 encadre les efforts qui sont déployés à l’échelle mondiale pour relever les grands défis de la planète. Les Objectifs de développement durable (ODD), mettent en exergue la volonté des pays membres de l’ONU à agir en faveur de l’éradication de la pauvreté, la protection de la Planète, et l’instauration de la paix et de la prospérité entre les Humains. Comme cela est exprimé par Helen Clark, administrateur du PNUD, "Les ODD nous offrent un programme commun pour relever certains des défis cruciaux auxquels notre monde est confronté, tels que la pauvreté, les changements climatiques et les conflits". Consciente qu’un tel programme ne peut réussir sans un appui soutenu, surtout pour les pays en voie de développement, Helen Clark ajoute que "Le PNUD peut tirer parti de son expérience et de sa compétence pour accélérer les progrès et aider à soutenir les pays sur la voie du développement durable ».

L’Afrique qui s’implique, comme à son accoutumée, à honorer ses engagements internationaux, se projette au-delà de 2030 en élaborant son Agenda 2063, qui traduit une volonté commune de propulser le continent au rang des puissances économiques mondiales par le biais de la réalisation de ces objectifs.

C’est dans ce contexte que s’inscrit cette 14ème édition, conçue sous le thème "Objectifs de Développement Durable et Agenda 2063 pour l’Afrique : Rôles des Systèmes d’Education, de Formation et de Recherche Scientifique", et qui se fixe comme objectif de déclencher des échanges autour des expériences et des réflexions, relevant aussi bien de la sphère des Sciences de Gestion et de Management par la Qualité en général, que celle des Sciences Economiques et Sociales et les Sciences Exactes.

Cette édition aura pour objectif également, de sensibiliser les chercheurs et les praticiens, autour des problématiques liées aux enjeux des Systèmes d’Education, de la Formation et de la recherche Scientifique, en étroite relation avec les défis de la réalisation des objectifs de développement durable 2030 et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique.

Il s’agit principalement de fédérer les institutionnels, la communauté scientifique, et les professionnels à réfléchir collectivement autour de la problématique centrale de cette 14ème édition de CIMQUSEF’14 " : Quels sont les stratégies et les leviers d’actions qui devraient permettre aux Systèmes d’Education, de la Formation, et de la Recherche Scientifique africains de contribuer pleinement à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) 2030 et ceux de l’agenda 2063 pour l’Afrique ?".

Le CIMQUSEF’14 AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE L’AFRIQUE

Les 17 ODD et les 7 aspirations de l’Agenda 2063 constituent les axes centraux du congrès. A cet égard, les participants au CIMQUSEF’14 sont appelés à :

Analyser les caractéristiques du développement durable spécifiques au continent Africain ;

Définir les facteurs susceptibles d’entraver la réalisation des Objectifs de Développement Durable en Afrique, en accordant une attention spéciale aux défis qu’il faudra relever pour booster la performance africaine en matière de la réalisation de ces objectifs ;

Dégager les caractéristiques des Systèmes d’Education et de Formation Africains susceptibles d’aider le continent à mieux réaliser les ODD et les objectifs de l’Agenda 2063 ;

Mettre en relief le rôle de la Recherche Scientifique dans l’opérationnalisation des ODD et de l’Agenda 2063 ;

développer une stratégie d’accompagnement et de suivi de l’état d’avancement de la réalisation des ODD et de l’Agenda 2063.

AXES DU CONGRÈS

Dans l’objectif d’apporter les éléments de réponses aux problématiques proposées, les communications attendues pourraient traiter les sujets relatifs aux axes généraux du Congrès. Egalement, elles peuvent traiter les axes spécifiques aux 17 Objectifs du développement durable et aux 7 aspirations de l’Agenda 2063 pour l’Afrique.

®Axe 1 : Thèmes d’ordre général ;

L’Université Africaine et les prestations de formation ;

Les dimensions humaines et organisationnelles des Système d’Education Africains ;

L’entreprenariat et l’intraprenariat en Afrique ;

La pratique de l’intelligence économique dans les gouvernements africains ;

L’internationalisation des Universités africaines ;

Le management de la RSE par les gouvernements africains ;

L’accompagnement des pays africains dans la réalisation des ODD ;

Les démarches collectives innovantes de la RSE ;

Les politiques de la formation initiale et continue dans l’entreprise africaine ;

L’impact des systèmes d’information sur la réalisation des ODD ;

L’approche intégrée des ODD et de l’Agenda 2063 ;

®Axe 2 : Thèmes spécifiques aux 17 ODD ;

1/ Éradication de la pauvreté ;

2/ Lutte contre la faim ;

3/ Accès à la santé ;

4/ Accès à une éducation de qualité ;

5/ Égalité entre les sexes ;

6/ Accès à l’eau salubre et à l’assainissement ;

7/ Recours aux énergies renouvelables ;

8/ Accès à des emplois décents ;

9/ Innovation et infrastructures ;

10/ Réduction des inégalités ;

11/ Villes et communautés durables ;

12/ Consommation et production durables ;

13/ Lutte contre le changement climatique ;

14/ Protection de la faune et de la flore aquatiques ;

15/ Protection de la faune et de la flore terrestres ;

16/ Justice et paix

17/ Partenariats pour la réalisation des objectifs ;

®Axe 3 : Thèmes spécifiques à l’Agenda 2063 pour l’Afrique ;

1/ Une Afrique prospère fondée sur une croissance inclusive et un développement durable ;

2/ Un continent intégré, politiquement uni et reposant sur les idéaux du panafricanisme ;

3/ Une Afrique de la bonne gouvernance, du respect des droits de l’homme, de la justice et de l’État de droit ;

4/ Une Afrique pacifique et sûre ;

5/ Une Afrique ayant une identité, des valeurs et une éthique culturelles fortes ;

6/ Une Afrique dont le développement est axé sur les personnes, s’appuyant notamment sur le potentiel qu’offrent les jeunes et les femmes ;

7/ Une Afrique en tant qu’acteur et partenaire solide et influent sur la scène mondiale.

TYPES DE CONTRIBUTIONS

L’appel à communication est ouvert à tous les chercheurs et praticiens ayant conduit une recherche en relation avec les trois axes proposés.

Toutes les communications seront soumises à une évaluation scientifique et celles répondants aux critères de publication seront publiées dans la revue internationale "The journal of Quality in Education".

Cette 14ème édition du CIMQUSEF constitue également une occasion pour les doctorants de présenter leurs travaux de recherche, et de discuter notamment des choix méthodologiques et de la validation empirique. Dans l’atelier doctoral, le doctorant disposera de 30 minutes : 15 minutes au maximum pour la présentation de son travail de recherche, 10 à 15 minutes pour les échanges et débats.

PROCEDURE DE SOUMISSION

Les auteurs qui désirent contribuer doivent envoyer leurs contributions par e-mail à l’adresse suivante : (cimqusef14@amaquen.org) avec une copie à (amaquen@gmail.com). Ils sont également invités à soumettre leurs propositions sur le site du congrès : cimqusef.amaquen.org

Nombre de mots maximum pour les résumés : 250 mots, (sans inclure le titre du résumé ou autres informations) :

Voici les éléments qui vous seront demandés :

Nom, prénom et courriel de tous les co-auteurs ;

Institution/organisation de rattachement ;

Titre de la communication ;

Mots-clés : 3 à 5 ;

Forme choisie : Poster ou communication orale ;

Axe thématique choisi (1, 2 ou 3).

Résumé de la communication présentant les fondements et les intentions de la communication. Le résumé sera problématisé et veillera à faire apparaître l’intérêt au regard de la thématique du congrès. S’il s’agit d’une communication scientifique, les références épistémologiques et méthodologiques apparaîtront clairement. La présence d’une démarche empirique est également retenue comme un critère d’évaluation. Trois références bibliographiques au minimum (non décomptées comme signes)

Les contributions peuvent être soumises en anglais, en arabe ou en français. Si acceptées, elles seront présentées dans leur langue de soumission. Les contributions doivent être en format Word.

Chaque papier soumis fera l’objet d’un avis de réception par e-mail, comportant le rappel des normes à respecter ;

Les références doivent être incluses à la fin du texte ;

DATES IMPORTANTES

Les auteurs doivent envoyer les résumés de leurs contributions avant le 17novembre 2017.

- Les avis du conseil scientifique sur les résumés seront communiqués aux auteurs avant le 15 décembre 2017.

- Les auteurs doivent envoyer les versions complètes de leurs contributions avant le 23 février 2018.

- Les avis du conseil scientifique sur les versions complètes seront communiqués aux auteurs avant le 16 mars 2018.

- Les auteurs doivent envoyer les versions complètes définitives de leurs contributions avant le 30 mars 2018.

- Les auteurs présenteront les papiers acceptés les 25 ,26 et 27 avril 2018 selon le programme définitif du congrès.

Voir en ligne : https://www.mediaterre.org/actu,201...

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires