Pole Alpen : Un PTCE pour faire face à la précarité énergétique

26 avril 2018 par LelaboESS Témoignages 46 visites

Fondé en 2014, le Pôle Territorial de Coopération Économique Pôle Alpen participe à la transition énergétique citoyenne. Il part du contexte général qui est que 5,6 millions de ménages sont en précarité énergétique et que 34% des français déclarent avoir restreint le chauffage chez eux pour ne pas avoir de facture trop élevée : Pôle Alpen construit une filière de la maîtrise de l’énergie dans les logements, à Grenoble et plus largement dans le département de l’Isère.

Structurer une filière maîtrise de l’énergie

La mission du Pôle est « d’animer une coopération d’acteurs impliqués dans la structuration d’une filière maîtrise de l’énergie dans les logements, » explique Laurent Pinet, directeur général du PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. . « L’idée est de partager des constats et des diagnostics, de faire remonter des besoins et de créer des services innovants pour y répondre. »

Porté par le groupe Ulisse, dont le cœur de métier est l’insertion par l’activité économique, le PTCE crée les synergies qui sont à la base de projets à impacts sociaux et énergétiques pour le territoire. Le projet, basé sur la coopération, doit émaner d’une « action collective qui engage au moins deux acteurs du Pôle » et doit porter un « volet création d’emplois et montée en compétence pour un public en insertion professionnelle. » Laurent Pinet en donne deux exemples :

  • Avec le CCAS, la Ville de Grenoble et les entreprises Domtherm, Verelec et Schneider Electric qui sont membres du Pôle, le PTCE bâtit, sur un terrain d’hébergement pour des familles de migrants à Grenoble, « des cellules confortables, peu énergivores et dans lesquelles on peut envisager un logement sur le moyen terme ». Remplaçant de vieux chalets en bois, il s’agit « de nouveaux prototypes en paille et en terre, avec une installation électrique performante notamment en matière de chauffage. » Si un chalet est déjà opérationnel, Pôle Alpen souhaiterait répondre à la demande du CCAS d’en construire davantage.


  • Le PTCE développe également une offre de services à destination des ménages et des bailleurs sociaux qui souhaitent notamment transformer les systèmes de chauffage de leur logement. Cette offre est rendue possible par la coopération des entreprises du Pôle qui « mettent ensemble leur savoir-faire » pour que cette dernière puisse être la plus complète et diversifiée possible, au bénéfice d’une maîtrise optimisée des usages énergétiques.


Organiser la coopération du PTCE

De l’entreprise spécialisée dans la gestion de l’énergie telle que Schneider Electric ou Domtherm, à des collectivités territoriales comme la Ville de Grenoble ou le département de l’Isère, en passant par des structures de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
telles que la coopération du bâtiment Cabestan ou bien le groupe Ulisse, Pôle Alpen rassemble 25 membres dont une partie participe à son financement et à son conseil d’administration.

Une cellule d’animation permet d’organiser la coopération. Elle est incarnée en grande partie par Simon Charbouillot, chargé de mission du Pôle et salarié du groupe Ulisse qui « rencontre les futurs acteurs du Pôle et représente les membres du PTCE lors d’événement ». La cellule d’animation « aide au montage de nouvelles expérimentations et assure, dans bien des cas, la mise en œuvre des projets collectifs, tout du moins en phase d’amorçage. » Cependant, avec l’augmentation du nombre de projets et d’acteurs membres du Pôle, « on arrive vite à un point limite de prise en charge, » regrette Laurent Pinet.

Face à cette situation, Pôle Alpen essaie de « faire en sorte que les acteurs soient aussi porteurs d’actions et de projets collectifs sans se reposer systématiquement sur une cellule d’animation souvent submergée par la quantité de travail ». Ainsi, de la conception à la généralisation, les projets passent par différentes étapes durant lesquelles « on essaie de transférer le portage entre Pôle Alpen et l’acteur membre destiné à le porter dans la durée, » explique le directeur général pour qui cette solution, plus que des embauches supplémentaires, correspond le mieux au mode d’organisation et valeurs des PTCE.


Chiffres clés :

  • 25 structures membres du Pôle
  • Chiffre d’affaire généré par les projets du Pôle sur les années 2016 2017 : 105 340 €
  • 12 expérimentations de lutte contre la précarité énergétique : 2 généralisée, 3 à généraliser, 1 terminée, 4 en cours et 2 en cours de montage
  • Plus de 130 ménages accompagnés sur l’année 2017.

© Photos : Pôle Alpen

Voir en ligne : http://www.lelabo-ess.org/pole-alpe...

Licence : CC by-nc-sa

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires