Vient de paraître : "Baromètre du crowdfunding 2017" - KPMG et Financement Participatif France

29 janvier 2018 par LelaboESS Témoignages 68 visites

La finance participative Finance participative Définition a le vent en poupe. C’est ce que nous apprend le Baromètre 2017 du crowdfunding en France. Réalisé par le cabinet d’audit et de conseil KPMG, en partenariat avec l’association Association Définition Financement participatif France, il confirme l’inscription durable de cette finance alternative dans le paysage français.

Le crowdfunding Crowdfunding Littéralement, signifie "Financement par la foule" ; traduit en français par "finance participative". , ou financement participatif, est un outil de collecte de fonds opéré via une plateforme internet permettant à un ensemble de contributeurs de choisir collectivement de financer directement et de manière traçable des projets [1]. A ce titre, il s’inscrit dans le maillage de la finance alternative dont la progression a atteint 50% entre 2016 et 2017, avec 13% de projets financés en plus.

Concernant les chiffres spécifiques du crowdfunding en France, là encore KPMG et FPF nous dévoilent une forte progression avec une augmentation de 44% de fonds collectés. Pour entrer un peu plus dans le détail des chiffres, le Baromètre 2017 précise cette évolution : En 2016, la finance participative Finance participative Définition a permis de récolter 234 millions d’euros contre 167 en 2015, pour arriver à 336 millions d’euros récoltés en 2017.

Pour Stéphanie Savel, Présidente de Financement Participatif France, « cette croissance a été rendue possible grâce à l’ouverture du secteur à différents types d’outils financiers qui rendent accessibles aux particuliers des financements jusqu’alors réservés aux investisseurs professionnels et institutionnels ; ceci dans le cadre d’une grande transparence et d’une traçabilité réelle, ce que les particuliers recherchent et trouvent sur les plateformes. »

D’ailleurs, ce travail de mesure nous apprend également que le nombre de financeurs de projets est lui aussi en hausse. Ils étaient 3,9 millions durant l’année qui vient de s’écouler conte 2,6 millions en 2016. Ce qui amène Mikaël Ptachek, spécialiste Fintech chez KPMG, à penser que « le crowdfunding est un mode de financement de plus en plus populaire chez les Français, notamment auprès de la population jeune, adapté tant aux nouveaux usages qu’à la possibilité pour chaque financeur d’agir sur sa stratégie d’investissement dans l’économie réelle. »

Le crowfunding élargit, en effet, son champ d’intervention pour toucher presque tous les secteurs de l’économie, dont l’immobilier et l’environnement qui sont les plus financés ; et tous les types de structures, de l’association Association Définition à la strat-up. Aujourd’hui, plus de 90 % du financement participatif vient financer l’économie réelle.


Accédez au baromètre 2017 du crowdfunding en France.


[1] Source FPF

Voir en ligne : http://www.lelabo-ess.org/vient-de-...

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires