Le bien-être étudiant un enjeu qui ne cesse de prendre de l’ampleur

10 décembre 2017 par Campus Responsables Témoignages 29 visites

Depuis désormais 7 ans, l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, propose des ateliers pour aider les étudiants à gérer leur stress. Bien que répondant à l’appellation de cours, ils ne donnent lieu à aucune évaluation ni ne permettent de valider aucun crédit ECTS. Ils sont pourtant proposés deux fois par ans aux étudiants qui de plus en plus ont besoin d’apprendre à se relaxer. En effet, en 2016, l’Observatoire de la Vie étudiante révélait encore des chiffres très élevés de stress épuisement et autres signes de fragilité psychologique chez les étudiants et étudiantes. Alors de plus en plus d’établissements d’enseignement supérieur s’engagent de manière concrète et durable dans la prise en compte du bien-être de ses étudiants au cours de leurs études. Une tendance qui trouve également un écho Outre-Atlantique avec, ici comme, ailleurs nombre d’initiatives plus innovantes les unes que les autres. De la boîte à outils antistress de HEC Montréal, aux réseaux de coopération « entre pairs » mis en place dans plusieurs universités américaines pour favoriser le soutien psychologique de tous, la qualité de vie sur un campus devient un enjeu résolument discriminant dans le choix, par les jeunes générations, de leur lieu d’études. En France de nombreuses écoles se sont déjà engagées en organisant depuis plusieurs années des Semaines du Bien-Être Étudiant afin de sensibiliser les étudiants aux enjeux de leur propre bien-être. De manière plus globale, il s’agit finalement de préparer les étudiants, futurs professionnels à prendre en compte ces questionnements tout au long de leur parcours professionnel. 

Voir en ligne : http://www.campusresponsables.com/a...

Licence : Pas de licence spécifique (droits par défaut)

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires