RAPPORT DE SYNTHESE QUEL BILAN D’EXPÉRIENCE DANS LES ÉTABLISSEMENTS LABELLISÉS ?

27 octobre 2017 par Gérald Majou R&D 65 visites

En 2016, l’université François-Rabelais de Tours a confié au Master professionnel Management des Territoires et Urbanisme (MTU) une étude sur le bilan des démarches de labellisation « Développement Durable et Responsabilité sociétale » (DD&RS) dans les universités et grandes écoles en France, afin d’en tirer d’éventuels enseignements pour la mise en oeuvre d’une telle démarche au sein de l’université François-Rabelais.

Dans le cadre de cette étude, la promotion 2016-2017 du Master MTU a réalisé un état des lieux de la prise en compte du développement durable et de la responsabilité sociétale par les établissements d’enseignement supérieur en France, et un retour d’expérience des apports et limites de la démarche DD&RS à partir d’un travail d’enquête auprès d’un échantillon représentatif d’établissements labellisés au démarrage de cette étude. Ces deux aspects sont respectivement traités dans les parties 1 et 2 du présent rapport disponible en lecture et téléchargement ci-après.

Cette étude a été réalisée par les étudiants de la promotion 2016-2017 du Master 2
Management des Territoires et Urbanisme (MTU) de l’université François-Rabelais de Tours :
Claire Blanchard, Mathilde Dumur, Damien Dutendas, Nathan Graignon, Alexandra
Lavergne, Camille Lelièvre, Timothée Mariau, Marie-Sophie Mérel, Thomas Miquel, Anna Norais, Arnaud Penguilly, Éléonore Pilloix, Théo Roy
Le travail a été encadré par Isabelle Lajeunesse et Hovig Ter Minassian de l’université
François-Rabelais de Tours, et François Bertrand (association ERACLES, chercheur au
laboratoire CITERES).

Même si l’œil expert notera quelques très petites erreurs de chiffres et de chronologie, cette étude est de bonne facture et l’on peut féliciter les étudiants et leurs encadrants pour ce travail. Ces derniers ont bien cerné les principaux enjeux de la labellisation DD&RS, voici la conclusion qu’ils nous livrent :

« En conclusion, le suivi du référentiel DD&RS semble clairement structurant pour réfléchir, formaliser et intégrer une démarche de développement durable dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche en France. Au-delà de l’obligation légale de l’article 55 de la loi du 3 août 2009, qui reste peu contraignante, il vient répondre à la rareté des labels à destination des universités et grandes écoles en France, qui leur permettraient pourtant d’accompagner et valoriser leur engagement en matière environnemental et sociétal. Le label DD&RS nous semble donc aujourd’hui apte à la fois à donner une visibilité et une mise en cohérence à des actions préexistantes, et à impulser (ou soutenir) une dynamique politique locale.
L’une des principales limites de la démarche portant cependant sur les freins dits « psychologiques » et la difficulté d’intégrer les étudiants, il importe de souligner la nécessité d’un portage politique fort mais également, de manière complémentaire, de réfléchir à une démarche qui se construise dans l’horizontalité et la gouvernance (groupes de travail,remontée d’initiatives, mobilisation des étudiants etc.) plutôt que selon une simple logique top down.
Ces différents éléments peuvent constituer autant d’enseignements généraux pour l’université François-Rabelais au moment où cette dernière s’interroge sur la mise en œuvre de sa propre démarche de développement durable et de responsabilité sociétale.
 »

Voir en ligne : Pour consulter et télécharger le rapport

Licence : CC by-sa

Contacter l’auteur

Une initiative de l’association CIRSES avec un résau de partenaires